100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.10.2009 09h33
Le Conseil de sécurité condamne les attentats perpétrés en Iran

Le Conseil de sécurité a condamné mardi par la voie d'une déclaration de son président à la presse les attentats commis dimanche en Iran dans la province du Sistan-Balouchistan, qui ont fait au moins 57 morts et 150 blessés.

"Les membres du Conseil de sécurité ont fermé dans les plus forts terms cette attaque terroriste mortelle qui a eu lieu à la ville frontalière de Pishin en Iran le 18 octobre 2009, causant au moins 57 morts et 150 blessés" dit la déclaration.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé la nécessité de "lutter, par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies, contre les menaces à la paix et à la sécurité internationales dues aux actes terroristes", indique la déclaration.

Ils ont réaffirmé "leur détermination à lutter contre toutes les formes du terrorisme conformément aux responsabilités de la Charte des Nations Unies".

Les deux attentats qui ont eu lieu dans le sud-est du pays, près de la frontière avec le Pakistan, ont notamment causé la mort de plusieurs commandants du corps d'élite des Gardiens de la révolution et de chefs tribaux.

Le représentant du Vietnam, Le Luong Minh, dont le pays assume la présidence du Conseil de sécurité au mois d'octobre, a transmis les condoléances du Conseil aux "familles des victimes, au peuple et au gouvernement d'Iran".

Les membres du Conseil ont par ailleurs souligné la nécessité de traduire en justice les "auteurs, organisateurs, financiers et parrains de ces actes de terrorisme condamnables" et appelé tous les Etats membres à coopérer avec les autorités iraniennes dans ce but, dans le respect des droits fondamentaux".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Grippe A/H1N1: une seconde vague de contagions frappe la Chine
Les exportations de livres chinois encouragées par la cession des droits d'auteur
Foire du Livre de Francfort : la Chine et l'Occident à l'écoute de l'un l'autre
Faire fi de l'héritage de la guerre froide et aller de l'avant
Conviction et scepticisme sur l'IBED