100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.10.2009 13h44
Le ministre français a payé pour les rapports sexuels avec les «garçons»

Les politiciens français ont exigé hier que le ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand réponde aux allégations concernant le soutien du tourisme sexuel évoqué dans son récit autobiographique.

Le livre de Mitterrand « La mauvaise vie » paru en 2005, raconte qu'il avait payé pour avoir des rapports sexuels avec «jeunes garçons» en Thaïlande et en Indonésie, et cette révélation n'a provoqué aucun scandale après la parution de l'ouvrage, lorsque l'auteur n'était pas encore un membre du gouvernement.

Cette semaine, après que Mitterrand a apporté son soutien au cinéaste Roman Polanski, accusé de harcèlement sexuel, ses opposants politiques ont fait référence à son livre et l'ont accusé de soutenir l'exploitation des jeunes travailleurs du sexe dans les pays asiatiques.

Lorsque le livre a été publié, Mitterrand a confirmé qu'il avait payé pour avoir des rapports sexuels dans les maisons closes d'Asie, mais a rejeté les rumeurs de pédophilie. "Ce n'est pas vrai, dit-il dans une interview télévisée le 6 avril 2005.

«Lorsqu'on dit « garçons », nous imaginons souvent des petits garçons. Cela fait partie de ce puritanisme général qui nous envahit et veut faire noircir les choses. Ce n'est pas ainsi. De toute évidence, je reste exposé à ce genre de risque quand je parle de «garçons ». »

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Vice-président chinois Xi Jinping commence la visite en Europe
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?