100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.10.2009 08h50
Moscou salue la volonté de Pyongyang de revenir aux négotiations

La Russie est satisfaite de la volonté exprimée par Pyongyang de reprendre les discussions multilatérales sur son dossier nucléaire, a déclaré jeudi un porte- parole du ministère des Affaires étrangères.

« Nous avons reçu avec satisfaction cette annonce (...) selon laquelle Pyongyang est fondamentalement ouvert aux négociations multilatérales sur le problème du nucléaire dans la péninsule coréenne », a déclaré le porte-parole Andreï Nesterenko lors d'une conférence de presse. À l'occasion d'une réunion lundi avec le Premier ministre chinois Wen Jiabao, le dirigeant de République populaire démocratique de Corée Kim Jong-Il a déclaré que la RPDC était disposée à participer à des discussions multilatérales, dont les pourparlers à six, sous réserve de réaliser suffisamment de progrès dans son dialogue avec les États-Unis.

« Nous espérons que les États-Unis et (la RPDC) parviendront à sortir de cette phase bilatérale sans retard préoccupant, ce qui permettra de reprendre les négociations sous la forme des négociations à six », a dit M. Nesterenko.

« Concernant la question du nucléaire, nous avons confirmé à plusieurs reprises que la Russie considérait avec un regard positif toutes les discussions, quelle qu'en soit la forme, à condition qu'elles ne se substituent pas aux négociations à six, mais contribuent au contraire à créer les conditions permettant leur reprise », a précisé le porte-parole.

Lancés en 2003, les pourparlers à six sur la question du nucléaire dans la péninsule coréenne impliquent la Chine, la RPDC, les États-Unis, la République de Corée, la Russie et le Japon.

Ces négociations sont gelées depuis leur dernier round de discussions, à Beijing en décembre dernier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?