100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.10.2009 12h40
La Turquie contre des sanctions économiques sur l'Iran (ministre des AE)

Le ministre turc des Affaires étrangères a déclaré que les sanctions économiques contre l'Iran ne produiront aucun résultat et que la Turquie ne veut pas que sa région fasse face à un nouveau conflit armé indépendamment de la source de tension, a rapporté mercredi soir l'agence de presse, Anatolia.

La Turquie attache de l'importance aux moyens diplomatiques qui ne demandent pas ces sanctions dans le traitement du dossier nucléaire de l'Iran, a indiqué Ahmet Davutoglu lors d'une conférence de presse.

Le ministre a affirmé que la Turquie sera l'un des pays les plus lésés par une sanction contre l'Iran.

Il a indiqué que le dossier nucléaire de l'Iran doit être réglé par des procédés diplomatiques au lieu de moyens militaires, cela constitue l'un des principes fondamentaux de la Turquie sur cette question.

La Turquie est contre la limitation du droit d'un pays à l'utilisation de la technologie nucléaire pour des fins pacifiques, a-t-il souligné.

Les pays doivent poursuivre leurs activités nucléaires dans le cadre de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et exercer tous les efforts pour prévenir la prolifération des armes nucléaires, a-t-il indiqué.

L'Iran et six autres pays (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne) se rencontreront le 1er octobre à Genève pour relancer les efforts internationaux visant à régler la question nucléaire de l'Iran après une session en 2008 qui a pris fin sans progrès substantiel.

Les Etats-Unis et leurs alliés ont accusé l'Iran d'essayer de développer des armes nucléaires sous le couvert d'un programme nucléaire civil, alors que l'Iran a récusé les accusations américaines et a insisté sur les fins pacifiques de son programme nucléaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?