100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.10.2009 12h36
L'Iran se dit "très optimiste" au sujet des discussions de Génève

Le président du parlement iranien Ali Larijani a déclaré jeudi que l'Iran est "très optimiste" au sujet des discussions en cours à Génève sur le nucléaire, mais a il a critiqué l'approche anti-iranienne du Conseil de sécurité, a rapporté l'agence de presse officielle IRNA.

"Le Conseil de sécurité des Nations unies a suivi une politique de deux poids deux mesures vis-à-vis du programme nucléaire iranien", a déclaré M. Larijani, tout en affirmant: "Ils devraient garder à l'esprit que l'approche de l'Iran est très claire et positive".

Il s'est adressé aux journalistes en marge de sa rencontre avec son homologue irakien à Téhéran.

Selon IRNA, qui citait le secrétariat du Conseil suprême de sécurité nationale, le négociateur en chef sur le nucléaire iranien Saeed Jalili a déclaré lors des discussions directes jeudi avec les six principales puissances que l'Iran n'abandonnerait jamais ses droits inaliénables (concernant son programme nucléaire controversé).

Les officiels américains et iraniens se sont rencontrés au niveau bilatéral jeudi pour discuter du programme nucléaire, a confirmé un porte-parole du département d'Etat.

La rencontre bilatérale s'est tenue entre le sous-secrétaire d'Etat américain William Burns et le négociateur en chef sur le nucléaire iranien Saeed Jalili en marge des discussions de Génève, qui ont aussi vu la participation d'éminents diplomates des six plus grandes puissances, à savoir la Grande-Bretagne, la France, la Russie, la Chine et l'Allemagne, a confié Robert Wood aux journalistes.

Les discussions, qui se poursuivent, font partie des efforts de la communauté internationale pour régler le conflit qui dure sur le programme nucléaire iranien.

Les Etats-Unis et les autres puissances occidentales soupçonnent depuis longtemps que le programme nucléaire iranien est destiné à produire du matériel pour des armes nucléaires, mais Téhéran nie avoir l'intention de fabriquer des armes nucléaires et affirme que ses activités atomiques sont pour des objectifs pacifiques.

Selon le correspondant d'IRNAà Génève, les discussions devraient être prolongées jusqu'à vendredi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?