100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.10.2009 08h12
Gouvernance de l'internet : la Commission européenne salue la décision américaine

Mme Viviane Reding, la commissaire européenne chargée de la société de l'information et des médias, a salué mercredi le fait que l'ICANN, l'organisme chargé de la gestion des noms de domaine internet, devienne plus ouvert et doive mieux rendre compte de ses décisions à l'égard des milliards d'internautes du monde entier.

"Les utilisateurs de l'internet du monde entier peuvent maintenant s'attendre à ce que les décisions de l'ICANN sur les noms de domaine et les adresses internet soient plus indépendantes et tiennent compte de l'intérêt de tous. Des commissions d'examen externes évalueront régulièrement les performances de l'ICANN. Si elle est mise en oeuvre de manière effective et transparente, cette réforme devrait bénéficier du soutien tant de la société civile que des entreprises et des autorités nationales", a-t-elle souligné.

A partir du 30 septembre, l'ICANN, basé aux Etats-Unis, ne sera plus soumis au contrôle unilatéral du ministère américain du commerce, mais à celui de commissions d'examen nommées par le Governmental Advisory Committee (GAC) de l'ICANN ainsi que par l'ICANN lui-même, avec la participation de gouvernements du monde entier.

La Commission européenne avait demandé à plusieurs reprises depuis 2005 que la gouvernance des ressources essentielles et mondiales de l'internet soit réformée. Une telle réforme est nécessaire aux fins d'objectifs importants de politique publique tels que la liberté d'expression et la continuité des transactions en ligne.

La Commission européenne accompagnera et soutiendra avec détermination la mise en oeuvre des réformes annoncées aujourd'hui, en coopération étroite avec les 27 pays de l'UE.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?