100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.09.2009 08h36
L'Iran demande à l'Occident de ne pas s'ingérer dans les affaires de l'AIEA

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Hassan Qashqavi, a demandé dimanche aux pays occidentaux de ne pas s'ingérer dans les affaires de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA).

Qashqavi a dénoncé les "faux commentaires récemments faits par de nombreux pays occidentaux sur le programme nucléaire pacifique du pays".

Il a invité l'Occident "à cesser de s'ingérer dans les missions et responsabilités de l'organe onusien de supervision nucléaire," selon le reportage.

"Les gouvernements occidentaux auraient dû tenir leurs engagements à l'égard de l'AIEA et prendre des mesures véritables allant dans le sens de la résolution des problèmes mondiaux à travers un vrai démantèlement de leurs arsenaux nucléaires, au lieu d'adopter des approches controversées et superficielles", a estimé Qashqavi selon le reportage.

"Les activités de l'Iran sur l'utilisation de la technologie nucléaire sont totalement transparentes et sont menées dans le cadre de l'AIEA," a déclaré Qashqavi.

Il a ajouté que l'"Iran a construit une (nouvelle) centrale d'enrichissement de combustibles nucléaires dans le cadre de son droit inaliénable d'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire et conformément à ses efforts de diversification des ses sources d'énergie pour satisfaire ses besoins croissants".

Les déclarations de Qashqavi font suite à l'indignation des pays occidentaux au sujet d'une annonce faite vendredi en Autriche que l'Iran construit une nouvelle centrale nucléaire, sa seconde installation d'enrichissement d'uranium.

Le chef de l'Organisation iranienne d'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, a indiqué samedi:"Nous avons pensé que notre démarche (l'annonce de la construction de nouvelles installations) serait appréciée mais la réaction de l'Occident et de leurs médias a été surprenante", a indiqué IRNA en citant les propos de Salehi.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies et l'Allemagne devraient rencontrer l'Iran la semaine prochaine pour des discussions qui aborderont certainement le programme d'enrichissement d'uranium de l'Etat du Moyen-Orient.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois avance une proposition en cinq points pour un monde plus sûr
Justine Henin de retour
La Chine est un nouveau modèle de développement pour le monde
La Chine est une vraie ami de l'Afrique et elle n'a jamais pensé à s'emparer de ses ressources naturelles
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants