100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.09.2009 13h11
Pas de "grands changements" pour les cours de brut d'ici fin 2009, dit un ministre algérien

Les cours de pétrole, qui évoluent actuellement autour des 70 dollars, "ne vont pas connaître de grands changements" d'ici fin 2009, a indiqué jeudi à Alger le ministre algérien de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, qui n'a pas écarté un rebond des cours en 2010 si l'économie mondiale se redressait.

"Je ne pense pas que les cours de pétrole vont connaître de grands changements d'ici fin 2009", a déclaré M. Khelil à la presse. Mais "si l'économie mondiale s'améliore en 2010, les prix vont repartir à la hausse", a ajouté M. Khelil qui a écarté, cependant, une hausse jusqu'à 100 dollars pour l'année prochaine en raison de la persistance des inquiétudes sur une reprise économique mondiale.

Selon M. Khelil, le défi de l'OPEP reste la discipline dans le respect des quotas de production fixés à Oran.

"Le défi de l'OPEP reste la discipline. Plus on est discipliné plus les stocks (mondiaux de brut) baisseront, plus les prix se renforceront", a-t-il expliqué en appelant les pays non membres de l'OPEP "à prendre leur responsabilité" en contribuant à la baisse de ces stocks.

L'OPEP, qui fournit près de 40% du brut mondial, s'est fixée comme objectif principal de ramener sa production à 24,84 millions de barils par jour (mbj) valable pour 11 des 12 Etats membres de l'OPEP, l'Irak étant dispensé du système des quotas.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Justine Henin de retour
L'Asie contribue de façon importante au redressement de l'économie mondiale
La Chine est une vraie ami de l'Afrique et elle n'a jamais pensé à s'emparer de ses ressources naturelles
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres