100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.09.2009 10h38
Barroso appelle à une réforme du FMI et s'oppose au protectionnisme

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a appelé jeudi à davantage de progrès dans la réforme du Fonds monétaire international (FMI) et a mis en garde contre le protectionnisme dans le contexte de l'actuelle crise financière mondiale.

Dans une déclaration prononcée avant le sommet financier du G20, M. Barroso, qui se trouve à Pittsburgh pour assister à ce sommet, a plaidé pour le renforcement du rôle du FMI. "La réunion de Pittsburgh doit insister sur le renforcement du rôle de surveillance du FMI", a-t-il déclaré.

M. Barroso, qui dirige l'organe exécutif de l'UE, a appelé le G20 à permettre des avancées sur la réforme du système de quotas et de représentation au FMI pour rééquilibrer les droits de vote au sein de l'institution.

"Toutes les grandes économies du monde doivent avoir une voix proportionnelle à leur taille", a-t-il dit, ajoutant que les pays doivent assumer les responsabilités qui correspondent à leurs droits élargis au sein du FMI.

Mettant en garde contre les conséquences du protectionnisme, M. Barroso a déclaré : "Les crises économiques précédentes ont conduit à un protectionnisme rampant et, dans les pires cas, à des conflits qui ont fait des dizaines de millions de morts".

Il a appelé à la coopération des membres du G20. L'économie mondiale ne peut assurer un redressement graduel l'année prochaine que si les principaux Etats coopèrent pour construire un cadre durable pour la croissance, a-t-il averti.

Le chef de l'UE a également appelé à la poursuite de la mondialisation. "Nous ne pouvons pas et ne devons pas chercher à mettre fin à la mondialisation" qui a créé d'énormes richesses et sorti de nombreuses personnes de la pauvreté, a-t-il déclaré.

Demandant expressément au G20 d'oeuvrer à la poursuite de la relance économique, "qui a permis d'éviter que la récession ne se transforme en dépression", M. Barroso a précisé que le groupe doit s'engager à coordonner des stratégies de sortie le moment venu "pour rassainir les finances publiques".

Les membres du G20 doivent présenter des propositions concrètes lors de la réunion de Pittsburgh pour faire en sorte que le prochain sommet sur le changement climatique à Copenhague puisse prendre des décisions significatives sur la réduction mondiale des émissions de gaz à effet de serre, a-t-il souligné.

Le sommet du G20 s'est ouvert jeudi à Pittsburgh et doit durer deux jours. Il s'agit du troisième sommet du genre depuis le début de la crise en septembre 2008. Ce sommet sera consacré aux moyens de régler la crise financière mondiale et d'accélérer le redressement économique mondial.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Justine Henin de retour
L'Asie contribue de façon importante au redressement de l'économie mondiale
La Chine est une vraie ami de l'Afrique et elle n'a jamais pensé à s'emparer de ses ressources naturelles
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres