100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.09.2009 10h18
L'approche d'Obama sur le bouclier anti-missile en Europe est responsable (Medvedev)

La Russie qualifie de responsable l'approche du président américain Barack Obama sur le bouclier anti-missile en Europe, et se dit prête à poursuivre le dialogue, a indiqué le président russe Dmitri Medvedev jeudi dans la nuit à Moscou.

Une déclaration d'Obama plus tôt jeudi concernant la "nouvelle approche" américaine sur le bouclier anti-missile en Europe a créé un assez bon environnement pour une évaluation conjointe des risques de prolifération des missiles dans le monde, a estimé le chef d'Etat russe.

Medvedev a espéré que la Russie et les Etats-Unis peuvent conjointement concevoir des mesures de non-prolifération des missiles.

Obama a annoncé jeudi l'abandon du projet de bouclier anti- missile dans l'est de l'Europe, déclarant qu'une "nouvelle approche" déploiera des technologies "prouvées et économiques" contre une menace iranienne.

"Notre priorité claire et constante a été la menace posée par le programme de missiles balistiques iranien et la base du programme que nous annonçons aujourd'hui", a déclaré le président Obama lors d'une brève conférence de presse à la Maison Blanche.

Le prédécesseur de M. Obama, George W. Bush, et son administration avaient prévu de déployer 10 missiles intercepteurs en Pologne et un système radar en République tchèque dans le cadre du bouclier anti-missile américain en Europe, pour soi-disant protéger ses alliés européens des menaces des "Etats voyous".

La Russie s'est opposée fermement à cette mesure, affirmant que ce dernière représentait une menace pour sa sécurité.

Cherchant à coopérer avec la Russie pour traiter des problèmes comme la crise financière, la prolifération, le changement climatique, le terrorisme, l'administration Obama a promis " d'appuyer sur le bouton de réinitialisation" avec Moscou par le biais de plus de coopération et de conversation stratégique bilatérale.

Cependant, comme son prédécesseur, le président Obama continue de souligner la menace iranienne, et réitère la nécessité d'un déploiement de défense anti-missile en Europe.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les salaires des dirigeants des entreprises d'Etat chinoises vont être encadrés
Hu Jintao sera aux Nations unies et au G20 sur le changement climatique et le désarmement nucléaire
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi