100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.09.2009 07h50
Philippines : accord sur le déploiement d'observateurs internationaux de la paix dans le sud

Le gouvernement philippin et les séparatistes musulmans ont consenti de mettre en place un groupe international de liaison et de surveillance entre eux dans la région méridionale en proie aux troubles, a indiqué mercredi un haut responsable, considérant cette décision comme une percée majeure du processus de paix qui est au point mort.

L'accord a été signé mardi soir à Kuala Lumpur (Malaisie) par Rafael Seguis, le négociateur en chef du gouvernement philippin, et Mohagher Iqbal, un responsable du Front de libération islamique Moro(MILF), le plus grand groupe rebelle du pays, a indiqué Avelino Razon, le conseiller présidentiel pour le processus de paix, dans un communiqué.

Le gouvernement "se réjouit de cette avancée du processus de paix, qui va finalement mettre fin au conflit armé de longue date dans la région de Mindanao", a souligné M. Razon.

Le goupe internatonal de liaison, composé de représentants de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI), de l'Union européenne (UE) et d'organisations non gouvernementales (ONG), aidera à restaurer le respect mutuel et à respecter les accords signés, ont dit M. Razon et des responsables rebelles.

Mais les détails de l'accord sur le groupe international de suveillance n'ont pas encore été publiés.

Les négociations étaient dures au début, mais les deux côtés ont finalement réussi à combler les différends pour donner une chance à la paix, a révélé un négociateur gouvernemental.

Selon M. Razon, c'est une opportunité pour Manille et le MILF, qui compte 11.800 membres, de relancer les négociations de paix "qui auraient dû reprendre depuis longtemps".

Les négociations de paix ont cessé en août 2008, après que les deux parties aient échoué à signer un accord sur le terrain ancestral. Des affrontements s'en sont ensuivis pendant plus de six mois sur l'île de Mindanao, faisant des centaines de morts et des milliers de personnes déplacées.

L'insurrection musulmane, qui dure depuis plus de quatre décennies dans le sud des Philippines, a fait 120.000 morts et a paralysé l'activité économique dans la région de Mindanao.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao sera aux Nations unies et au G20 sur le changement climatique et le désarmement nucléaire
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois