100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.09.2009 09h43
L'Algérie espère une meilleure discipline de l'OPEP en matière de production (ministre de l'Energie)

L'Algérie "espère que les pays membres de l'OPEP observent une meilleure discipline, pour revenir au moins au niveau d'adhésion de 80% pour le reste de l' année", a souligné le ministre algérien de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil.

"Au vu de la fragilité actuelle de la situation du marché et des risques réels de baisse des prix, l'Algérie espère que les pays de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) observent une meilleure discipline, pour revenir au moins au niveau d'adhésion de 80% pour le reste de l'année et que les autres pays producteurs contribuent aussi à cette action de stabilisation du marché", a indiqué M. Khelil, dans un entretien publié par "Pétrole et Gaz Arabes" (PGA), dans une livraison à paraître mercredi.

L'Algérie souhaite que "les dirigeants des grands pays industrialisés renforcent les mesures de politique économique pour conforter la reprise de la croissance, d'une part, et, d'autre part, qu'ils agissent avec plus de détermination pour réduire les excès de la spéculation boursière et, donc, la volatilité des prix, dans l'intérêt de tous", a précisé M. Khelil.

En ce qui concerne la baisse de la production décidée par l' OPEP, M. Khelil a souligné que "l'Algérie a appliqué à la lettre la décision de l'OPEP (...) La baisse opérée depuis février reflète un niveau de mise en oeuvre de 98%, selon les données réelles que nous communiquons au secrétariat de l'OPEP", a-t-il précisé.

M. Khelil a "relativisé la moindre discipline" de l'OPEP concernant la production. "Le niveau d'application reste appréciable. Même s'il a baissé à près de 70% cet été (contre 80% au début de l'année), il reste supérieur aux niveaux atteints par le passé", a-t-il souligné.

Au sujet de l'évolution des prix du pétrole, le ministre a signalé que "le marché pétrolier reste volatil, comme l'illustrent les fluctuations observées cet été" et que "l'évolution actuelle est caractérisée par un paradoxe apparent : un raffermissement des prix durant ces derniers mois, parallèlement à une augmentation des stocks et à un surplus de l'offre sur la demande".

Selon M. Khelil, cette situation "indique que les prix subissent les effets d'autres facteurs que le bilan de l'offre et la demande physiques de pétrole".

"L'un des facteurs les plus déterminants semble être l' optimisme grandissant quant à une sortie de la récession, avec une reprise relativement appréciable dès 2010 de la croissance économique mondiale. Ceci est reflété au niveau des anticipations boursières, dont celles du pétrole, auxquelles s'ajoute l'impact de la baisse du cours du dollar américain", a-t-il estimé.

"L'évolution des prix à court terme dépendra principalement de la reprise économique et de la perception des marchés boursiers sur les perspectives à court terme", a-t-il estimé.

"Les fondamentaux du marché indiquent une faible demande, des niveaux de stocks toujours élevés et une capacité de production non utilisée de l'OPEP en hausse. La situation du marché reste très fragile et le raffermissement des derniers mois pourrait être facilement inversé si, par exemple, des indices économiques venaient assombrir les attentes sur la croissance en 2010", a-t-il ajouté.

Selon M. Khelil, les prévisions pour le reste de l'année en cours portent sur "une fluctuation des prix autour des niveaux moyens atteints cet été (60-70 dollar la baril) ... mais le surplus grandissant de l'offre pose un réel défi pour la stabilité du marché à court terme".

L'OPEP a décidé, le 10 septembre à Vienne, de maintenir son quota de production inchangé pour le moment.

"Puisque le marché reste surfourni et étant donné les risques associés avec un redressement extrêmement fragile, l'OPEP a décidé encore une fois de laisser les actuels niveaux de production inchangés pour le moment", a affirmé l'OPEP dans une déclaration publiée à l'issue d'une réunion générale de ses 12 membres.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Le nombre de commerçants en ligne dépasse 63 millions en Chine
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?