100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.09.2009 08h20
Iran : les sanctions sur l'essence sont impossibles (Ahmadinejad)

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré mardi que les sanctions sur les importations iraniennes d'essence sont « impossibles » car le pays développe actuellement ses propres raffineries.

« Certains (pays occidentaux) affirment qu'ils imposeront des sanctions à l'essence iranienne, mais ce n'est pas possible, » a expliqué M. Ahmadinejad cité par l'agence de presse officielle IRNA.

Il s'est exprimé à ce propos lors de la cérémonie d'adieux de l' ancien ministre iranien du Pétrole, Gholamhessein Nozari, et la cérémonie de présentation du nouveau ministre du Pétrole récemment choisi, Seyyed Masoud Mir-Kazemi, de son nouveau cabinet.

"J'appelle les officiels du ministère du Pétrole à concevoir des raffineries (pour produire de l'essence) afin de livrer l' essence nécessaire à la population et contribuer à l'indépendance du pays », a souligné M. Ahmadinejad.

En août, pendant une cérémonie de lancement du premier paquebot iranien à Bandar Abbas, ville portuaire du sud du pays, le président a déclaré que dans un ou deux ans, l'Iran produirait lui- même son essence.

« La mise en service de Star Refinery à Bandar Abbas sera achevée dans un ou deux ans.. Peuvent-ils encore menacer l'Iran avec des sanctions ? », a rapporté la chaîne de télévision IRIB TV citant le président iranien.

Depuis quelques temps, l'administration Obama et ses alliés occidentaux considèrent l'option de couper les livraisons d' essence et autres produits pétroliers raffinés à Téhéran si ce dernier refuse de négocier son programme nucléaire controversé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Le nombre de commerçants en ligne dépasse 63 millions en Chine
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?