100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.09.2009 15h08
Le FMI satisfait de la performance de la Hongrie prolonge sa marge de crédit

Le Fonds monétaire international (FMI) s'est dit lundi satisfait de la politique monétaire et macroéconomique de la Hongrie et a déclaré qu'il prolongeait de six mois la marge de crédit FMI/UE débloquée en octobre dernier, jusqu'à octobre 2010.

Lors d'une conférence de presse donnée à Budapest, James Morsink, chef de la délégation du FMI qui enquête sur la situation en Hongrie depuis une dizaine de jours, a déclaré que cette initiative a été prise pour faciliter la transition du gouvernement, les élections législatives étant prévues en automne prochain.

Il a ajouté que le budget possédait des réserves suffisantes pour gérer les risques et que la politique de la Banque centrale sur les taux d'intérêts était satisfaisante. Les prévisions pour le Produit intérieur brut (PIB) se maintiennent. En même temps, il a suggéré que la Hongrie continue sa position conservatrice en matière de politique monétaire.

La Banque mondiale/UE et le FMI ont accordé un prêt de soutien de 20 milliards d'euros à la Hongrie (25,1 milliards d'euros) en octobre dernier.

Lors de la même conférence de presse que celle de la délégation FMI/UE, le ministre hongrois des Finances, Peter Oszko, a déclaré que l'économie hongroise devrait encore reculer de 6,7 % en 2009.

Le gouverneur de la Banque centrale, Andras Simor, également présent à la conférence de presse, a ajouté que la cible de l' inflation était de 4,5 % cette année et est de 4,1 % pour 2010, baissant probablement en-dessous des 3 % au second semestre de l' année 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Xinjiang: les coupables d'attaques à la seringue passibles de la peine de mort
La gratuité de l'enseignement dans les écoles supérieures normales du Tibet
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »