100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.09.2009 11h34
G20 : la France et le Brésil favorables à faire progresser la réforme des institutions financières

Le prochain sommet du G20, prévu du 24 au 25 septembre à Pittsbourg (Etats-Unis) devrait faire progresser la réforme des institutions financières et la réglementation internationale du système financier, ont indiqué lundi le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva et son homologue français Nicolas Sarkozy.

Le G-20 a joué un rôle important face à la crise financière mondiale, mais à un rythme plus lent que l'on souhaite, a constaté Lula Da Silva, lors d'une conférence de presse commune avec M. Sarkozy à Brasilia.

Selon Lula Da Silva, le Brésil pourrait proposer, lors du prochain sommet du G-20, que les banques ne seront autorisé à fournir que ce dont elles ont besoin, et pas plus que cela, et que le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) doivent connaître rapidement un changement.

Dans le même esprit, M. Sarkozy a déclaré que la réunion à Pittsbourg ne peut être "un sommet pour rien", en notant que le FMI doit accorder plus de droit de vote aux pays émergents pour devenir plus efficace.

M. Sarkozy, arrivé dimanche à Brasilia pour une visite d'Etat de deux jours, a été l'invité d'honneur lundi à la célébration de la Journée de l'indépendance du Brésil.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Xinjiang: les coupables d'attaques à la seringue passibles de la peine de mort
La gratuité de l'enseignement dans les écoles supérieures normales du Tibet
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »