Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.08.2009 17h07
Les chefs des régions expriment leur appui à l'autorité de transition de Madagascar

Les chefs des régions, nommés en avril dernier par la Haute Autorité de la Transition ont exprimé leur soutien mercredi à l'actuel président de transition Andry Rajoelina.

Dans une déclaration publiée lors d'une conférence de presse, les chefs des 22 régions ont déclaré qu'ils ont soutenu et soutiendront inconditionnellement Rajoelina et le Premier ministre du gouvernement de transition Monja Roindefo et toute leur décision.

Les 22 régions ont été mises en place par l'ancien président Marc Ravalomanana pour remplacer les ex-6 provinces en 2007.

Les chefs des régions ont demandé que la juste répartition des sièges dans les institutions de la future transition devrait refléter les aspirations populaires et prendre en compte la réalisation faite par l'autorité de transition, depuis sa création en mars de cette année.

Ils ont également exprimé leur appui aux décisions et aux accords conclus par Rajoelina et ses prédécesseurs Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy, à Maputo, au Mozambique, au début de ce mois.

Ils ont insisté sur la mise en oeuvre de la décision prise lors de la conférence nationale en avril dernier, y compris la tenue d'un référendum national sur une nouvelle constitution le mois prochain.

La déclaration a été publiée au moment où Rajoelina a reporté la réunion prévue avec les autres politiciens à Maputo mercredi.

Rajoelina a appelé toutes les parties, y compris les médiateurs internationaux, à tenir une réunion préliminaire à Antananarivo vendredi avant de se rendre à Maputo, pour des entretiens officiels.

Il a également exhorté les autres dirigeants politiques à clarifier ouvertement leurs intentions et leurs propositions sur la transition avant de se rendre à Maputo lundi prochain pour leur deuxième sommet, parrainé par les envoyés spéciaux de l'Organisation des Nations Unies, de l'Union Africaine, de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC) et de la Organisation Internationale de la Francophonie.

Suite à la médiation des envoyés spéciaux, Rajoelina, Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy, ont signé six documents sur la transition à l'issue de quatre jours de dialogue, à Maputo, il y a 10 jours.

Il a été officiellement annoncé que les médiateurs internationaux, dirigés par l'envoyé spécial de la SADC Joachim Chissano, est attendu jeudi à Antananarivo pour consulter tous les représentants des quatre camps.

Chissano avait visité la grande île le mois dernier, au cours de laquelle il a convaincu les quatre parties concernées à chercher un moyen pour sortir Madagascar de la crise politique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?