Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.08.2009 13h55
La perception des Ghanéens au sujet des changements dans les produits chinois (enquête)

Une étude commerciale a démontré que la mauvaise perception que les Ghanéens ont des produits importés en Chine a progressivement changé avec le résultat qu'il y a actuellement un haut patronage de toutes sortes de produits fabriqués en Chine.

L'étude menée par Xinhua en juillet 2009 était destinée à solliciter les points de vue des personnes sur le "dumpping des produits," qui, dans le sens ghanéen, était sur le point d'inonder le marché local avec des produits/articles moins chers et de qualité inférieure venus de la Chine en comparaison avec les marchandises provenant d'Europe et des Etats-Unis.

L'étude menée dans les marchés locaux de la métropole d'Accra, a sélectionné au hasard et interviewé 200 personnes, dont des consommateurs de diverses origines, des petits commerçants, les hommes d'affaires et les directeurs d'entreprise.

En tout, 30 personnes interrogées composées des directeurs d'entreprise, ont estimé que la Chine produit une gamme de produits, mais que les hommes d'affaires ghanéens, dans leur effort de maximiser les profits, ont choisi d'importer des produits de qualité inférieure qui, selon eux, se vendent à faible prix et sont conformes au statut économique des masses.

Ils ont suggéré que les hommes d'affaires chinois créent et dirigent des centres commerciaux au Ghana pour présenter des produits de qualité mais chers afin d'amener les masses à cesser de penser que les produits chinois sont de qualité inférieure.

Un total de 100 personnes interrogées a indiqué vouloir maximiser la satisfaction et être par conséquent attiré par des prix raisonnables des produits chinois, notamment les habits, les conserves, le matériel électronique et les téléphones portables.

Pour eux, certains Ghanées seraient victimes de la propagande des médias occidentaux, qui ont cherché à tronquer la relation commerciale chinoise avec le Ghana et l'Afrique en général; raison pour laquelle les médias occidentaux ont ouvertement taxé les produits chinois comme de qualité inférieure.

L'enquête a aussi indiqué que 40 personnes interviewées, essentiellement des importateurs, ont estimé que les produits chinois satisfont les normes internationales et ont questionné le pouvoir d'achat des Ghanéens par rapport au type et à la qualité des produits envoyés vers les marchés des pays développés.

Les 30 autres personnes interrogées ont affirmé qu'il était économiquement illogique que des fonctionnaires de statut moyen achètent une paire de chaussure fabriquée en Italie à 100 dollars américains pendant qu'un exemplaire des mêmes chaussures fabriquées en Chine coûte seulement 10 dollars.

Ils ont espéré que la Chine progresse vers le niveau de conception, qui demande davantage de créativité, tel que cela se fait dans les pays développés dans un futur très proche.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?