Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.08.2009 09h19
Iran : Ahmadinejad prête serment pour un second mandat présidentiel

L'actuel président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a prêté serment mercredi pour un second mandat sur fond de polémique prolongée sur sa victoire écrasante lors de l'élection présidentielle, a rapporté la télévision nationale.

M. Ahmadinejad, accompagné du chef judiciaire, l'ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi, a officiellement prêté serment lors d'une cérémonie d'investiture tenue au Parlement mercredi matin.

"Je jure de protéger la confiance officielle, le système de la Révolution islamique et la Constitution... et de me dévouer à la cause du peuple", a déclaré M. Ahmadinejad lors de la cérémonie d'investiture, retransmise en direct à la télévision nationale.

Il a souligné que l'Iran résisterait aux "puissances oppressives" et a rejeté le refus de certains dirigeants de lui envoyer des messages de félicitations.

"Nous allons résister aux puissances oppressives et tenter de corriger les mécanismes discriminatoires mondiaux dans le cadre de nos efforts destinés à bénéficier à l'ensemble du monde", a poursuivi M. Ahmadinejad durant la cérémonie présidée par le président du parlement Ali Larijani.

"Personne n'attend des messages de félicitations de la part des dirigeants occidentaux", a relevé M. Ahmadinejad.

Mardi, les porte-paroles du président américain Barack Obama, du Premier ministre britannique Gordon Brown, de la chancelière allemande Angela Merkel et du président français Nicolas Sarkozy ont respectivement annoncé que les dirigeants de leurs pays n'enverraient pas de messages de félicitations au président iranien réélu.

M. Ahmadinejad a estimé que l'élection présidentielle marquait le début de "changements majeurs en Iran et dans le monde", ajoutant que Téhéran continuerait à jouer un "rôle actif sur la scène internationale".

La chaîne de télévision satellite en langue anglaise de l'Iran, Press TV, a fait savoir que "presque tous les membres du Parlement, dont les factions minoritaires (réformistes)" ont participé à la cérémonie.

Au moment où se déroulait la cérémonie d'investiture, des centaines de policiers et de volontaires paramilitaires Basij ont été déployées autour du parlement pour faire barrage aux manifestants de l'opposition.

Selon des témoins, les forces de sécurité iraniennes ont dispersé des manifestants, qui se sont réunis dans les rues avoisinantes.

De son côté, l'agence de presse officielle IRNA a affirmé qu'il n'y avait "aucune perturbation de la paix" dans les principales rues, mercredi matin à Téhéran.

M. Ahmadinejad a recueilli 62,63% de la totalité des suffrages lors de l'élection présidentielle du 12 juin, tandis que son principal rival, Hossein Moussavi, en a obtenu 33,75%, a déclaré le 13 juin le ministère iranien de l'Intérieur.

Après la déclaration officielle, les trois candidats battus ont déposé des recours à propos des irrégularités dans l'élection, et de plus, M. Moussavi et Mehdi Karroubi ont demandé l'annulation des résultats de la présidentielle.

Les partisans de M. Moussavi ont participé à des rassemblements monstre dans la capitale iranienne et d'autres villes suite aux controverses.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?