Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.07.2009 14h04
Le principal négociateur palestinien recommande à Washington de pousser Israël dans les négociations de paix

Une éventuelle reprise des discussions de paix peut être possible seulement si les Etats-Unis contraignent Israël à le faire, a estimé mardi Saeb Erekat, négociateur en chef palestinien.

"Si l'administration américaine ne réussit pas à mettre la pression sur Israël pour arrêter la colonisation, il n'y aura pas de véritable raison de progresser dans les négociations sur les questions décisives telles que Jérusalem, les réfugiés, les frontières, l'eau et les prisonniers", a confié Erekat à Xinhua.

Selon le plan de paix de la Feuille de route, Israël et les Palestiniens doivent prendre une série de mesures en plus des négociations jusqu'à ce qu'une solution basée sur la création d'un futur Etat palestinien vivant côte-à-côte avec l'Etat hébreu soit trouvée.

Toutefois, Israël continue la colonisation juive en Cisjordanie, mettant en péril la première phase du plan soutenu par les Etats- Unis. Les Palestiniens dénoncent la poursuite de la construction des colonies sur leur terres qui feraient partie de leur futur Etat.

"Les Palestiniens adhèrent à leurs obligations selon la Feuille de route et la question de colonisation est une obligation israélienne qui doit être réalisée", a ajouté Erekat.

Il a également appelé Israël à ouvrir des institutions de l'Autorité nationale à Jérusalem-Est et retirer les postes de contrôle en Cisjordanie, des conditions qui sont toutes les obligations israéliennes conformément à la Feuille de route.

La déclaration d'Erekat intervient dans le contexte d'un récent voyage effectué par l'émissaire américain au Moyen-Orient George Mitchell dans la région. Une tournée qui l'a conduit en Syrie, en Israël, en Egypte et dans les territoires palestiniens.

Mitchell est actuellement en Israël pour rencontrer le Premier ministre belliciste israélien Benjamin Netanyahu, après des rencontres avec Erekat, le Premier ministre palestinien Salam Fayyad et le président Mahmoud Abbas à Ramallah lundi.

Lorsque Netanyahu a formé son gouvernement il y a cinq mois, l'Autorité palestinienne a déclaré ne pas pouvoir poursuivre les négociations de paix tant que le Premier ministre israélien n'arrête pas la colonisation et ne soutient pas la solution de deux Etats.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?