Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.07.2009 13h48
Les USA lèvent une partie de l'embargo sur la Syrie

Le gouvernement américain a levé une partie de l'embargo imposé à la Syrie, a annoncé dimanche l'ambassadeur syrien à Washington, Dr Imrad Mustafa, a rapporté lundi l'agence de presse officielle syrienne SANA.

Dans une interview accordée dimanche à la télévision syrienne, l'ambassadeur Mustafa a indiqué que l'ambassade syrienne aux Etats- Unis a été officiellement informée que l'embargo américain imposé à la Syrie dans tous les domaines de la sécurité de l'aviation civile et des pièces détachées des avions a été levé, ainsi que celui sur l'exportation des équipements et technologies des systèmes d'information et de communication à la Syrie.

"Avec l'administration du président Obama, nous nous efforçons d'utiliser l'autorité exécutive du président pour suspendre l'exécution des articles importants de la loi sanction", selon M. Mustafa.

L'administration Obama considère également la suspension d'autres articles, a ajouté l'ambassadeur.

La décision de lever une partie de l'embargo sur la Syrie fait suite à la visite de l'envoyé américain George Mitchell dimanche à Damas.

M. Mitchell a visité la Syrie deux fois depuis juin, ce qui représente un signe fort de l'amélioration des relations entre les deux pays.

L'administration Obama tente de faire de la Syrie, voisin d'Israël et de l'Irak, un acteur important du processus de paix au Moyen-Orient.

Washington a imposé pour la première fois des sanctions économiques à la Syrie en 2004, en l'accusant de financer le terrorisme.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?