Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.07.2009 09h29
Les deux premières années après le conflit sont essentiels pour la construction de la paix

Les deux premières années après la fin d'un conflit majeur dans un pays offrent une fenêtre d'opportunités pour les efforts de construction de la paix afin d'y apporter la sécurité et la stabilité, a indiqué mercredi le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

Au cours d'une session publique du Conseil de sécurité des Nations unies, M. Ban a présenté son rapport sur la construction de la paix immédiatement après le conflit devant l'organe composé de 15 membres.

"Construire la paix signifie beaucoup plus que mettre un terme à la guerre. Il renvoie à la mise en place des institutions et la confiance qui feront avancer le peuple dans un avenir de paix", a déclaré Ban lors de la rencontre, ajoutant que "nous avons souvent une fenêtre réduite d'opportunités dans laquelle agir ainsi".

Il a estimé que le rapport se concentre sur cette période capitale de deux ans au cours de laquelle le conflit est achevé mais l'insécurité persiste et la paix est fragile.

"Lorsque les violences de grande ampleur s'achèvent, les défis auquels le peuple et le leadership du pays sont confrontés sont énormes. La situation est fluide, la paix est souvent fragile, et les besoins de la population sont de loin plus grands que la capacité à les satisfaire", a indiqué le rapport.

"Les menaces à la paix sont souvent extrêmes pendant la première phase, tout comme le sont les opportunités pour mettre des cycles virtuels en marche dès le début", a-t-il affirmé.

Dans une déclaration présidentielle adoptée en mai 2008, le Conseil de sécurité a invité le secrétaire général à fournir des conseils sur comment soutenir les efforts de paix nationaux pour garantir une paix durable plus rapidement et plus efficacement.

Dans le rapport, le patron de l'ONU a souligné cinq aspects interconnectés qui sont directement liés aux efforts de construction de la paix, à savoir la responsabilité nationale, le leadership international, la cohérence, une stratégie commune et une distribution crédible et prévisible.

"Pour cet objectif, nous avons besoin d'une compréhension plus claire des responsabilités au sein des Nations unies, en soulignant qui répondra de chacun des ces domaines clé", a expliqué Ban.

Dans la réalisation des efforts de construction de la paix, l'organisation mondiale aura besoin du soutien dans les domaines tels que l'expertise civile, un financement commun ainsi que des partenariats stratégiques avec la Banque mondiale, les organisations régionales, la société civile et le secteur privé.

"Les Etats-membres, pour leur part, ont un rôle crucial à jouer. Je leur recommande vivement de parler d'une voix à travers les différents fora multilatéraux, et d'associer le soutien bilatéral à la stratégie commune dans chaque pays", a indiqué Ban.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?