Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.07.2009 09h28
Ban Ki-moon appelle Israéliens et Palestiniens à faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mercredi Israël à geler ses activités de colonisation en Cisjordanie et l'Autorité palestinienne à intensifier ses efforts sur le terrain, tout en soulignant le besoin d'"un programme de changement" dans le processus de paix au Moyen-Orient.

"Si Israël continue ses activités de colonisation, il ne fera pas qu'agir contre le droit international, mais agira également contre un fort consensus international", a souligné M. Ban dans un message adressé à la réunion internationale des Nations Unies sur la question de la Palestine à Genève, selon les officiels de l'ONU.

"Par contre, si Israël gèle son activité de colonisation, il facilitera un nouvel environnement de coopération et de but commun des pays de la région, se basant sur le cadre de l'Initiative de paix arabe", a-t-il indiqué.

Dans son message à l'ouverture du rassemblement de deux jours, délivré par Sergueï Ordzhonikidze, directeur général du Bureau des Nations Unies à Genève, M. Ban a indiqué que des mesures diplomatiques intensives sont mises en place pour créer des conditions en faveur de la reprise et de la conclusion rapide des négociations afin de sécuriser la solution de deux Etats, Israël et l'Etat palestinien vivant côte-à-côte en paix.

"Nous voulons tous voir les deux parties respecter la solution de deux Etats et les obligations de la feuille de route, et un programme de changement sur le terrain", a-t-il ajouté.

Tout en saluant les récentes mesures adoptées par Israël pour réduire les fermetures des principales routes en Cisjordanie, M. Ban a indiqué que les autorités devraient également "cesser les actions unilatérales à Jérusalem comme les démolitions de maisons".

Il s'est également dit profondément inquiet pour les conditions de vie des civils à Gaza, la situation politique instable dans l'enclave et le potentiel de reprise du conflit et de l'instabilité.

"Alors qu'il y a eu une baisse de la violence et une tentative de mettre un terme aux tirs de roquettes, toutes les parties devraient s'engager à cesser complètement les violences. Davantage doit également être fait pour faire en sorte que les armes illicites n'entrent pas dans la bande de Gaza et que les autres éléments clés de la résolution 1860 du Conseil de sécurité soient appliqués", a-t-il réitéré.

Soulignant une proposition de l'ONU pour entamer les travaux de reconstruction à Gaza suite à l'offensive militaire israélienne contre le Hamas plus tôt cette année, le secrétaire général a appelé Israël à ouvrir ses points de passage frontaliers pour permettre aux biens de base et aux matériaux de construction d'entrer dans la zone.

"Par ailleurs, l'Autorité palestinienne doit également intensifier ses efforts sur le terrain", a souligné M. Ban, qui regrette que le Hamas n'ait pas renoncé aux violences et n'ait pas respecté clairement les accords existants.

La réunion de cette semaine à Genève est organisée sous les auspices du Comité sur l'Exercice des Droits inaliénables du peuple palestinien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?