Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.07.2009 09h05
La Cour suprême pakistanaise somme Musharraf de se présenter à la barre le 29 juillet

La Cour Suprême du Pakistan a sommé mercredi l'ancien président Musharraf de se présenter à la barre pour répondre des accusations portées contre lui pour avoir imposé l'état d'urgence le 3 novembre 2007 sur le pays.

Le tribunal de 14 membres dirigé par le magistrat principal Iftikhar Muhammed Chaudhry a envoyé une sommation à comparaître en personne ou par le biais d'un conseil le 29 juillet.

L'équipe de juges a entendu l'affaire relative à la promulgation de la loi sur l'état d'urgence le 3 novembre et la désignation des juges de juridiction supérieure.

En donnant ses notes, le juge principal a indiqué que la justice n'atteindra pas ses objectifs si la cour rendait son jugement sans donner la possibilité à Musharraf de s'expliquer. Il a estimé que l'affaire est extrêmement importante.

L'ancien ministre pakistanais de la Justice Malik Mohammad Qayyum a indiqué qu'il était prêt à défendre Musharraf devant la Cour Suprême si cela lui était demandé.

Il a qualifié la décision de la Cour suprême d'hautement appréciable et conforme à la loi et à la constitution. Il a indiqué que la Cour Suprême avait pris une bonne mesure pour accorder une chance à Musharraf d'expliquer sa position au sujet de l'imposition de l'état d'urgence dans le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?