Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.07.2009 13h42
Sénégal : les collectivités locales prônent l'accès au crédit pour réduire la pauvreté

Les collectivités locales du Sénégal ont plaidé mardi pour un accès au crédit bancaire, la décentralisation du soutien budgétaire et la promotion de la capacité d'investissement en guise de leviers dans la réduction de la pauvreté dans le pays, a-t-on appris mardi de source officielle.

Ces besoins sont plus sentis encores dans les zones rurales, a laissé entendre Malick Diop, le représentant de la commission des collectivités locales, au cours de la revue conjointe du Document de Stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP II) présentée lundi soir à Dakar, indique l'Agence de presse sénégalaise.

Ce document a révélé les contre-performances du Sénégal dans certains secteurs mais également des acquis dans d'autres domaines, tentant d'expliquer les contre-performances par des facteurs exogènes et endogènes à la fois.

Concernant le sous-secteur de la pêche, l'équation reste la régénération de la rente halieutique et l'accroissement de la valeur ajoutée des activités à terre.

Pour renverser la tendance sectorielle dans le cadre de la DSRP à travers la sécurité alimentaire et la croissance économique, "un plan quinquennal de développement de l'aquaculture (2009-2013)" a été élaboré.

Selon le document présenté à la plénière des experts, le secteur touristique a enregistré 918 300 visiteurs contre des prévisions tablées à 1.191.000 en 2008, soit une baisse de 272.700 visiteurs par rapport au nombre initialement ciblé.

Il en est de même pour ce qui est du taux de pénétration de l'internet, qui reste toutefois très lent, estimé à 50,94% en 2008 contre 38,97% en 2007 aussi bien que celui du téléphone qui enregistre pour sa part une faible hausse, avec 0,43 en 2008 contre 0,33 en 2007.

Le secteur de l'énergie reste confronté à des perturbations qui ont négativement influé sur la productivité de l'économie nationale.

Une situation confirmée par le Premier ministre, M. Souleymane Ndéné Ndiaye qui présidant la cérémonie de restitution de la revue conjointe du Document de Stratégie pour la réduction de la pauvreté(DSRP II) couvrant la période 2006-2010, en présence des bailleurs de fonds traditionnels du Sénégal.

Le gouvernement, ajoute son chef, a décidé un élargissement de la tranche sociale, qui passe de 50 à 150 kilowatts/heure pour mieux satisfaire la demande sociale de plus en plus exigeante.

Malgré l'atteinte de l'objectif fixé à 700MW en 2008 avec une quantité de 701 mégawatts distribuée en 2009 contre 641 l'année précédente.

Au Sénégal, l'accès durable à l'électricité reste une préoccupation ponctuée par des délestages qui influent également sur l'économie nationale et que déplorent les couches sociales à travers diverses manifestations publiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?