Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.04.2009 08h33
Madagascar : 2 morts et plus de 10 blessés dans un affrontement entre armée et manifestants

Au moins deux personnes ont été tuées et plus de 10 autres blessées dans une échauffourée sanglante entre l'armée et les manifestants contre le gouvernement de transition à Antananarivo lundi après-midi.

Un jeune homme a été tué sur place et un autre a succombé à ses blessures à l'hôpital.

L'affrontement a eu lieu devant l'Institut nationale de la statistique (INSTAT) dans le centre-ville.

Les soldats ouvert le feu sur des dizaines de milliers de partisans de l'ancien président Marc Ravalomanana qui réclament la réouverture de deux stations radio, contraintes dimanche à fermer en raison de leur dévotion pour Ravalomanana.

Les manifestants voulaient initialement déposer leur demande à la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). Constant que celle-ci était fermée, ils ont décidé d'aller au tribunal.

Les forces armées ont bouclé la route vers le tribunal, ce qui a poussé les manifestants à jeter des pierres aux soldats et à incendier cinq des voitures, garées à l'intérieur de la cours du ministère du Commerce.

Lundi vers midi, Ravalomanana a lancé un appel à ses partisans depuis le Swaziland, par téléphone, déclarant qu'il est toujours le président de Madagascar, et qu'avec l'aide des alliés africains, il serait de retour dans quelques semaines.

Il a indiqué qu'une élection nationale avant la fin de l'année serait le seul moyen de sortir le pays de la crise politique actuelle.

Selon Ravalomanana, une délégation de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) est actuellement à Madagascar afin de forcer Rajoelina à quitter le pouvoir.

Vendredi dernier, le ministre malgache de la Justice du gouvernement de transition, Justine Razanamahasoa, a rappelé que le mandat d'arrêt lancé le 18 mars contre Ravalomanana, pour "abus de pouvoir, détournement de fons publics et prise illégale d'intérêts", et son ancien ministre du Budget et des Finances Haja Nirina Razafinjatovo reste valable.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?