Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 01.04.2009 08h21
Douze morts après des affrontements entre les rebelles musulmans etles troupes gouvernementales dans le sud des Philippines

Onze rebelles musulmans et un soldat gouvernemental ont été tués dans un affrontement mardi au Cotabato du Nord dans le sud des Philippines, d'après un officier de l'armée local.

Les troupes gouvernementales ont mené une opération de ratissage dans le lointain village d'Upper Dado de la commune d'Alamada mardi-matin lorsqu'elles ont rencontré plus de 20 membres du Front Moro de libération islamique (MILF), le plus grand groupe rebelle du pays, a confié à Xinhua le Colonel Jonathan Ponce, porte-parole local de l'armée.

Ponce a indiqué que l'échange de tirs a duré une heure et trois soldats gouvernementaux ont été légèrement blessés.

"Nos soldats ont recupéré les munitions pour des lance- roquettes et différents magazines abandonnés par les rebelles," a affirmé Ponce.

Le porte-parole des rebelles, Eid Kabalu a indiqué que le groupe doit encore vérifier le nombre de décès rapporté par l'armée.

Le 28 mars, sept soldat philippins et 20 combattants musulmans ont été tués dans de violents affrontements dans la province voisine de Maguindanao.

Les troupes philippines poursuivent quelques commandants du MILF dans la région qui ont lancé des attaques sur les villes et villages en août 2008.

Les discussions de paix entre le gouvernement et le MILF, sous les auspices de la Malaisie, ont échoué l'année dernière après que les deux parties n'eurent pas réussi à signer un accord sur le domaine ancestral, poussant les commandants en second du MILF et leurs hommes à lancer des attaques meurtrières sur la plupart des communautés chrétiennes à Mindanao.

Le domaine ancestral renvoie à la revendication du MILF pour un territoire qui constituera une patrie musulmane. C'est le dernier obstacle pour un arrangement politique qui devrait mettre un terme à quatre décennies d'insurrection musulmane ayant fait des centaines de milliers de morts.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La RPDC met en garde le Japon contre « une interception imprudente »
 Le patron de l'OTAN appelle à des contributions financières pour le fonds de confiance en faveur de l'Armée afghane
 Le président Karzaï souligne le rôle des pays voisins
 L'Iran soutient une solution régionale pour résoudre les problèmes afghans
 Obama arrive à Londres pour le sommet du G20
 Israël : le nouveau gouvernement est investi par le parlement
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.