Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 19.03.2009 14h06
L'ex-maire d'Antananarivo devient président malgache

Le maire déchu d'Antananarivo Andry Rajoelina est devenu le président de Madagascar mercredi après une impasse de trois mois avec le président démissionnaire Marc Ravalomanana.

La Haute Cour Constitutionnelle (HCC) a également légalisé le gouvernement de transition mis en place par Rajoelina début février.

"La Haute Cour Constitutionnelle déclare que M. Andry Nirina Rajoelina assure les fonctions du président de la République pour une durée ne dépassant pas 24 mois", selon un décret signé par le président de la HCC, Jean Michel Rajaonarivony.

Célébrant sa victoire contre Ravalomanana lors d'un rassemblement massif, Rajoelina a condamné Ravalomanana, l'accusant de haute trahison, de détournement de fonds publics et de responsable de l'accroissement de la pauvreté dans le pays.

Le nouveau président prévoit son intronisation en tant que président de Madagascar samedi au plus grand stade de la capitale, suivie d'un bal populaire.

Parmi ses priorités, Rajoelina a dit qu'il donnerait la priorité au rétablissement de la paix et de la sécurité, à la réconciliation nationale et au développement économique de la quatrième plus grande île du monde.

Il a spécifiquement mentionné l'amélioration du tourisme, l'une des principales sources de devises pour Madagascar, l'un des pays les moins avancés du monde.

Rajoelina promet d'importer du riz et du comestible pour soulager la pénurie alimentaire qui règne dans le pays suite à des semaines de troubles sociaux et d'instabilité politique.

Exprimant sa gratitude aux forces armées, qui l'ont aidé à renverser le président Ravalomanana, M. Rajoelina déclaré que les forces armées vont obtenir et gérer leur propre budget dès maintenant, qui était administré par le gouvernement.

"Madagascar ne sera plus dirigé par un seul parti politique", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il va concocter toutes les procédures légales pour libérer tous les prisonniers politiques sous le régime de son prédécesseur, Marc Ravalomanana.

Mardi, Ravalomanana a remis ses pouvoirs aux plus gradés de l'armée, qui ont ensuite transféré les pouvoirs à Rajoelina.

Rajoelina, propriétaire d'une radio et de télévision privées Viva, a déclaré à ses partisans que, contrairement à Ravalomanana qui a fermé Viva en décembre dernier, il ne mettra jamais la radio et la télévision nationale malgache sous son contrôle.

"Je promets que je ne vais pas contrôler les entreprises dans le pays", a-t-il déclaré.

"Je suis convaincu que Madagascar sera un modèle dans toute l'Afrique dans le cadre de la mise en oeuvre de la démocratie", a déclaré Rajoelina.

"Les hommes d'affaires venant des autres pays m'ont dit qu'ils sont prêts à investir leur argent à Madagascar", a déclaré Rajoelina.

Il a dit que le président Libyen Mouammar Kadhafi, qui est aussi le président de l'Union africaine (UA), l'a invité à lui rendre visite à Tripoli, capitale de Libye.

M. Rajoelina a aussi affirmé que les nouvelles autorités malgaches étaient prêtes à accueillir le Sommet de l'UA prévu en juillet à Madagascar.

Il a appelé tous les salariés de la nation à reprendre leur travail, et les étudiants à retourner à leur école jeudi.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Ban Ki-moon appelle les parteis malgaches à agir de manière responsable
 Sept ministres démissionnent à Madagascar
 Madagascar: le directoire militaire transfère le pouvoir à Rajoelina
 L'opposition malgache menace d'arrêter le président Ravalomanana
 Madagascar : l'armée pro-opposition prend le palais présidentiel
 Le président malgache refuse de démissionner
 Crise à Madagascar : les négociations piétinent (PAPIER GENERAL)
 Madagascar : dons des Chinois aux blessés de l'émeute
 Le président malgache déclare la ville portuaire de l'est la capitale économique
 Remaniement partiel du gouvernement de Madagascar
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.