Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 29.09.2008 14h19
L'Iran qualifie d'inacceptatble la résolution de l'ONU visant des sanctions contre Téhéran

Le porte-parole de la Commission de la sécurité nationale auprès du Parlement iranien Kazem Jalei a déclaré dimanche que l'Iran n'accepte aucune résolution de l'ONU visant à imposer des sanctions, a rapporté l'Agence de presse officielle IRNA.

La résolution a été rendue public pour démontrer que l'affaire iranienne n'a pas encore été oubliée, a indiqué le porte-parole, ajoutant que "la résolution contre l'Iran est dépourvue de tout contenu et ressemble plus à une déclaration".

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité la Résolution 1835 pour à la fois réaffirmer ses précédentes résolutions contre Téhéran et demander l'acceptation totale de la république islamique.

Les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) ainsi que l'Allemagne se sont mis d'accord vendredi sur le contenu de la résolution à New York en marge des débats annuels de l'Assemblée générale de l'ONU.

La Résolution 1835 a réaffirmé les précédentes résolutions onusiennes contre Téhéran depuis juillet 2006 mais n'a évoqué aucune nouvelle sanction.

La nouvelle résolution appelle l'Iran "à respecter pleinement et sans retard ses obligations" en vertu des résolutions antérieures et à remplir les exigences du Conseil d'administration de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Les Etats-Unis et leurs alliés ont accusé l'Iran de développer des armes nucléaires, tandis que Teheran insiste toujours que son programme n'est que consacré qu'à des fins pacifiques.

Actuellement, l'Iran fait l'objet des trois sanctions onusiennes sur son programme nucléaire contesté.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Mise en garde de Moscou contre la "privatisation" de la coalition antiterrorisme
 Japon : le ministre des Transports démissionne suite à ses bévues verbales
 Chine : la coordination entre cinq grands pays en développement favorise la coopération Sud-Sud et le dialogue Sud-Nord
 Le Conseil de sécurité réaffirme la solution négociée à l'Iran
 La Chine plaide pour le soutien de la communauté internationale à la stabilité du Pakistan
 Climat/aliment/carburant : l'ONU appelle le G77 et la Chine à agir
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.