Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 29.09.2008 09h32
Mise en garde de Moscou contre la "privatisation" de la coalition antiterrorisme

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a mis en garde, samedi sur la tribune des Nations Unies, contre la "privatisation" de la coalition antiterrorisme.

Lors du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU, il a affirmé que la solidarité de la communauté internationale, forgée dans la lutte contre le terrorisme, risquait d'être "privatisée".

La coalition antiterrorisme née dans les ruines des attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, fait face maintenant à une crise, a dit M. Lavrov, précisant qu'elle a tendance à manquer d'arrangements collectifs ou d'égalité entre ses membres dans la décision de stratégies et de tactiques opérationnelles, dans l'analyse conjointe et la coordination.

Les mécanismes conduisant à un monde unipolaire ont commencé à être utilisés, cela signifie que toutes les décisions sont à prendre dans un seul centre tandis que le reste du monde doit les suivre, a indiqué M. Lavrov.

Selon lui, la guerre irakienne déclenchée sous le prétexte infondé de la lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes nucléaires a violé le droit international.

"Quels sont les prix acceptables pour autant de morts parmi les civils dans les opérations contre le terrorisme en Afghanistan? Qui décide les critères sur la proportionnalité de l'usage de la force? Pourqoi les forces internationales ne veulent pas s'engager dans la lutte contre la prolifération de la drogue qui cause des souffrances croissantes dans les pays d'Asie centrale et d'Europe? ", a demandé le ministre russe.

Quant aux derniers développements de la situation au Caucase et des relations entre la Russie et l'Occident, M. Lavrov a réaffirmé que tous les pays ont des partenaires avec lesquels ils partagent les relations amicales traditionnelles, l'histoire et la géographie.

Il a qualifié de "nuisibles" les tentatives de changer artificiellement ces relations au profit de la géopolitique.

M. Lavrov a déclaré que Moscou continuerait à travailler ensemble avec tous les pays voisins, en premier lieu les membres de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

La Russie renforcera également la coopération avec l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), le groupe BRIC ( Brésil, Russie, Inde et Chine), l'Union européenne, l'Organisation des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean), l'Organisation de la conférence islamique, la Ligue arabe et des organisations régionales en Amérique latine, a-t-il noté.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Japon : le ministre des Transports démissionne suite à ses bévues verbales
 Chine : la coordination entre cinq grands pays en développement favorise la coopération Sud-Sud et le dialogue Sud-Nord
 Le Conseil de sécurité réaffirme la solution négociée à l'Iran
 La Chine plaide pour le soutien de la communauté internationale à la stabilité du Pakistan
 Climat/aliment/carburant : l'ONU appelle le G77 et la Chine à agir
 Premier débat face à face entre McCain et Obama
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.