Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 29.09.2008 09h30
Japon : le ministre des Transports démissionne suite à ses bévues verbales

Le ministre japonais des Transports Nariaki Nakayama, nommé il y a juste quelques jours, a présenté sa démission dimanche pour avoir commis des bévues verbales, selon la chaîne de télévision NHK, citant des sources politiques.

Lors d'une conférence de presse tenue à la suite de la démission de M. Nakayama, le secrétaire général du gouvernement japonais, Takeo Kawamura, a fait savoir qu'il prendra l'intérim du ministre des Transport.

Dans les interviews aux médais après sa nomination, M. Nakayama a fait une série de commentaires, qui ont suscité une vague de protestations.

Vendredi, M. Nakayama avait qualifié le Japon de nation "ethniquement homogène", ce qui avait provoqué de vives critiques tant du parti au pouvoir que de l'opposition, ainsi que de l'ethnie Ainu, population autochtone du nord de l'archipel japonais.

Le même jour, il a étiqueté ceux qui luttent contre la construction de l'aéroport de Narita à Tokyo de "roues qui crissent", et a affirmé que leurs actions résultaient de "la mauvaise éducation d'après-guerre".

Il a prononcé par ailleurs des commentaires sévères à l'encontre du Syndicat des enseignants japonais, qu'il a critiqué samedi pour la deuxième fois à propos d'un scandale de corruption impliquant le Conseil de l'éducation de la préfecture d'Oita, sur l'île méridionale de Kyushu.

Il a été obligé plus tard de présenter ses excuses lors d'une conférence de presse, après que ses propos eurent suscité des manfestations de ceux qui se sont sentis offensés.

La démission de M. Nakayama intervient quatre jours après la formation du gouvernement japonais du nouveau Premier ministre Taro Aso.

Agé de 65 ans, M. Nakayama avait occupé le poste de ministre de l'Education au gouvernement de l'ancien Premier ministre Junichiro Koizumi (d'avril 2001 à septembre 2006).

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Chine : la coordination entre cinq grands pays en développement favorise la coopération Sud-Sud et le dialogue Sud-Nord
 Le Conseil de sécurité réaffirme la solution négociée à l'Iran
 La Chine plaide pour le soutien de la communauté internationale à la stabilité du Pakistan
 Climat/aliment/carburant : l'ONU appelle le G77 et la Chine à agir
 Premier débat face à face entre McCain et Obama
 Les ministres chinois et pakistanais des AE pour la poursuite des relations amicales
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.