Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 28.09.2008 14h38
Le Conseil de sécurité réaffirme la solution négociée à l'Iran

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a réaffirmé samedi son engagement à "rechercher rapidement une solution négociée" au problème nucléaire iranien.

Dans une nouvelle résolution adoptée, il s'est prononcé pour " l'approche à double voie" concernant le dossier nucléaire iranien et basé sur un accord entre les ministres des Affaires étrangères des cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne en mars dernier.

Le Conseil de sécurité a réaffirmé son engagement à rechercher une "solutoin négociée" et s'est félicité des efforts continus déployés à cet égard. Il a aussi appelé l'Iran à s'acquitter pleinement et sans délai des obligations que lui imposent les résolutions du Conseil de sécurité et à se conformer aux exigences de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

La nouvelle résolution n'a pas avancé des sanctions supplémentaires contre la République islamique, comme ce qu'attendent les Etats-Unis qui soupçonnent Téhéran de développer des armes nucléaires sous le couvert d'un programme nucléaire civil. Les accusations de Washington sont catégoriquement rejetées par Téhéran.

Le Conseil de sécurité avait déjà adopté trois résolutions, dont 1737 en décembre 2006, 1747 en mars 2007 et 1803 en mars 2008, pour imposer des sanctions à l'Iran, dans l'objectif de forcer ce dernier à interrompre ses activités d'enrichissement d'uranium.

Mardi dernier, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a souligné, sur la tribune du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU, que Téhéran "n'a pas accepté et n'acceptera pas les demandes illégales" concernant ses activités nucléaires. Il a réaffirmé que le programme nucléaire iranien était pacifique et que Téhéran avait "le droit inaliénable" de produire le combustible nucléaire à l'usage pacifique.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La Chine plaide pour le soutien de la communauté internationale à la stabilité du Pakistan
 Climat/aliment/carburant : l'ONU appelle le G77 et la Chine à agir
 Premier débat face à face entre McCain et Obama
 Les ministres chinois et pakistanais des AE pour la poursuite des relations amicales
 Les ministres chinois et japonais des AE pour la promotion des relations bilatérales
 Rencontre des ministres chinois et costaricien des AE
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.