Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 07.08.2008 08h33
Arrestation du PM et du chef de l'Etat mauritaniens dans un putsh militaire

Le président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi et son Premier ministre Yahya Ould Ahmed Waghf ont été arrêtés mercredi matin à Nouakchott par des militaires lors d'un coup d'Etat, a appris Xinhua de source bien informée.

Plusieurs colonels de l'armée ont retenu mercredi matin le Premier ministre et le président de la République, à la Primature et au palais présidentiel, a indique une source de Nouakchott jointe mercredi matin par Xinhua au télephone.

"Ces militaires, non contents des limogeages de certains de leurs rangs, sont allés jusqu'à prendre contrôle de la Primature et du Palais présidentiel, en retenant le Premier ministre et le président de la République. Cela signifie tout simplement un putsh militaire", a précisé la même source.

En effet, trois généraux et un colonel mauritaniens, tous anciens membres du Conseil militaire pour la justice et la démocratie (CMJD) et occupant des postes élevés, ont été limogés mercredi à l'aube, selon une dépêche de l'Agence mauritanienne d'information (AMI), citant un décret présidentiel.

Il s'agit du général de brigade Mohamed Ould Abdel Aziz, chef d'état major particulier du Président de la République, remplacé par colonel Mohamed Ahmed Ould Ismail, le général Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, chef d'état major national, remplacé à ce poste par le colonel Abderrahmane Ould Boubacar, le général Félix Négri, chef d'état major de la garde nationale, remplacé par son adjoint colonel Mesgharou Ould Sidi.

Le colonel Ahmed Ould Bekrine, chef d'état major de la gendarmerie est remplacé à ce poste par son adjoint, le colonel Ahmed Ould Mohamed El Kory.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Musharraf signe un document rétablissant dans leurs fonctions huit juges destitués
 Rapport: Le gouvernement rwandais accuse la France d'implication directe dans le génocide
 Chavez et Fernandez annulent leur visite en Bolivie pour raison de sécurité
 Le Brésil veut un siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU
 La Russie envisage de construire un système anti-missile dans les régions du Caucase et d'Asie centrale
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.