Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 27.06.2008 08h10
L'Italie veut partager avec la Libye les frais d'un système de radar sur l'immigration

Le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni a affirmé mercredi que son pays était prêt à partager avec la Libye les frais d'un système de radar sur la côte libyenne destiné à empêcher les clandestins d'aller en Sicile.

Il a révélé que le Premier ministre italien Silvio Berlusconi discuterait de ce problème lors de son entretien avec le leader libyen mouammar kaddhafi vendredi à Tripoli.

Ce sera le premier déplacement à l'étranger de M. Berlusconi depuis son retour au poste de Premier ministre il y a deux mois.

Avec sa côte de 800 km, la Libye est devenue un important tremplin pour les clandestins africains pour se rendre en Europe, la plupart d'entr eux ayant Malte, la Sicile et l'île de Lampedusa, au sud de Sicile, comme initiales destinations.

"La Libye a besoin d'un système pour surveiller ceux qui arrivent sur son littoral, car il est clair que si vous ne pouvez pas empêcher les gens d'arriver à la côte, vous ne pouvez pas les empêcher de passer en Italie", a noté le ministre italien.

"Les systèmes de radar et de satellite sont disponibles, mais ils coûtent chers et la Libye veut prendre en charge une partie du coût. Je pense que le gouvernement doit intervenir et y contribuer ", a dit M. Maroni.

Il a par ailleurs déclaré que Tripoli était prêt à mettre en oeuvre un accord d'immigration signé en décembre dernier avec le gouvernement précédent de Romano Prodi, accord qui prévoit une coopération policière dans la patrouille au large de la Libye.

Les navires italiens sont prêts pour ces opérations, a dit Maroni.

Selon des informations de presse, 297 clandestins sont arrivés mardi sur l'île de Lampedusa et le lendemain quelque 200 clandestins ont débarqué dans le sud de la Sicile.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 L'Espagne ne changera pas sa politique d'immigration

 Le gouvernement canadien survit à un vote de confiance sur un projet de loi controversé sur l'immigration

 Grande-Bretagne : entrée en vigueur d'un régime d'immigration à points

 La France et l'Espagne pour une politique européenne de l'immigration

 L'UE prête à travailler avec l'Italie et la Roumanie sur l'immigration

 Le Parlement français examinera en septembre un projet de loi sur la maîtrise de l'immigration

 Le gouvernement français prépare une nouvelle loi sur la maîtrise de l'immigration
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.