Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 28.05.2008 08h08
Olmert nie avoir accepté de céder le plateau du Golan à la Syrie

Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a démenti lundi l'allégation de Damas selon laquelle Israël aurait déjà accepté de céder à la partie syrienne le plateau du Golan lors de leurs négociations.

"Aucune promesse n'a été faite, ni à l'oral, ni à l'écrit, à la Syrie", a déclaré M. Olmert cité par le quotidien local Jerusalem Post, et d'ajouter: "Tout ce que j'ai dit entre février 2007 et mai 2008 était 'Je sais ce que vous voulez et vous savez ce que je veux.'"

M. Olmert s'est exprimé à ce propos lundi devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset (parlement), où il devait discuter de sa politique diplomatique et de défense, notamment après la révélation faite dernièrement selon laquelle Israël mènerait des négociations secrètes avec la Syrie.

Israël et la Syrie ont annoncé mercredi simultanément avoir entamé le dialogue sous les auspices de la Turquie, avec pour objectif la réalisation d'une paix globale, ce qui constitue la première confirmation de contacts diplomatiques entre les deux voisins en huit ans.

Les négociations de paix entre Israël et la Syrie se sont interrompues en 2000, le Premier ministre israélien de l'époque et l'actuel ministre de la Défense Ehud Barak ayant refusé la demande syrienne du retrait total israélien du plateau du Golan.

Les deux pays participeront au deuxième cycle des négociations de paix initiées par la Turquie dans les prochaines semaines, ont révélé vendredi des officiels turcs et israéliens.

"Les deux parties ont accepté de se rencontrer régulièrement. Le prochain cycle se déroulera à Istanbul dans une semaine ou dix jours", a indiqué un officiel turc, alors qu'un porte-parole du gouvernement israélien, Mark Regev, a déclaré s'attendre à une rencontre israélo-syrienne en Turquie très prochainement.

Suite au premier cycle de négociations plus tôt cette semaine, des officiels turcs ont déclaré qu'Israël et la Syrie ont compris que pour qu'un accord de paix futur soit signé, il est indispensable qu'Israël se retire du plateau du Golan et que la Syrie s'éloigne de l'Iran et des groupes armés comme le Hamas et le Hezbollah.

Le plateau du Golan a été conquis en 1967 et annexé par Israël en 1981. Près de 20.000 Israéliens y sont installés. Damas exige la restitution totale de cette région stratégique y compris un accès au Lac de Tibériade, la principale réserve en eau douce d'Israël.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La Russie salue l'élection d'un nouveau président au Liban

 Les Palestiniens et Israël approuvent la vision égyptienne pour une trêve

 Roumanie : la classe politique invitée à assumer la responsabilité pour l'entrée dans la zone euro en 2014

 Iouchtchenko réaffirme le désir de rejoindre l'OTAN

 Panama: réunion des ministres de l'Amérique latine sur la lutte contre le terrorisme et le crime organisé

 Olmert: Israël trouvera de nouveaux moyens de garantir la paix dans le sud

 Israël doit se retirer du Golan sans condition

 Les législateurs israéliens préparent un projet de référendum sur le Golan
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.