Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 08.05.2008 08h16
La position de la Pologne sur le bouclier antimissile reste inchangée

Le Premier ministre polonais Donald Tusk a rappelé mardi, à la veille d'un cycle de négociations sur le déploiement d'éléments du bouclier antimissile américain dans le pays, que cela devait être vu dans une perspective de renforcement de la capacité de défense de la Pologne.

A une conférence de presse, Tusk a souligné que la position de la Pologne sur le sujet était "inchangée".

"D'après les déclarations du président américain George W. Bush lors de ma visite à Washington, la partie américaine a donné l'impression de parfaitement comprendre la corelation entre le bouclier antimissile en Pologne et le renforcement de la capacité de défense de la Pologne", a dit Tusk.

"A présent, nous attendons les conclusions pratiques. Aucune décision définitive ne sera prise si elle n'est pas satisfaisante", a souligné Tusk.

Le négociateur en chef polonais Witold Waszczykowski a dit lundi à Prague que la Pologne conclurait les négotiations à l'automne. Mercredi, des négociations doivent avoir lieu à Varsovie avec une délégation américaine qui arrivera mardi soir dans la capitale.

Les négociations entre les Etats-Unis, la Pologne et la République tchèque sur le déploiement d'éléments du bouclier antimissile américain (des missiles intercepteurs en Pologne et un radar en République tchèque) ont débuté au début de l'année dernière. Ce dispositif vise à protéger les Etats-Unis et leurs alliés des Etats "voyous", notamment l'Iran.

La Russie est opposée à ce projet qu'elle perçoit comme une menace à sa sécurité nationale et elle a averti que Moscou pointerait des missiles sur ce système s'il est déployé en Pologne et en République tchèque.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Bouclier antimissile : Washington affirme son optimisme

 Prague: protestation contre le bouclier antimissile

 Bouclier antimissile américain: des activistes de Greenpeace occupent le site de la station radar américain sur le sol tchèque

 La Bulgarie cherche à obtenir une place sous le bouclier anti-missile américain

 Les Etats-Unis confiants de la rencontre Bush-Poutine sur le bouclier antimissile

 Bouclier antimissiles : les concessions de Washington font aboutir l'accord

 Bouclier antimissile : Washington sur le point de trouver un accord avec Prague

 Bouclier antimissiles : accord signé début mai

 Bouclier antimissile : l'accès d'inspecteurs russes à la base radar requiert l'autorisation tchèque

 La Pologne va discuter avec les Etats-Unis de la modernisation de son armée
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.