Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 04.05.2008 08h32
Le ministre de la Défense du Sud Soudan et 19 officiers de l' armée tués dans un crash d'avion

Le ministre de la Défense du gouvernement du Sud Soudan, Dominic Dim Deng, ainsi que 19 officiers de l'armée, ont été tués dans le crash de leur avion dans la ville de Rumbek au Sud Soudan, a déclaré à l'agence Xinhua un officier de la force onusienne de maintien de la paix.

L'officier de la mission de l'ONU au Soudan (MINUS) a déclaré que l'avion appartenant à la compagnie Southern Sudan Air Connection s'est écrasé en s'approchant de Rumbek, alors qu'il se préparait à atterrir en urgence à l'aérodrome de la ville.

Les passagers et les deux membres d'équipage n'ont pas survécu à ce drame.

Quelques minutes avant l'accident, le pilote de l'avion avait déclaré à la tour de contrôle de l'aérodrome de Rumbek qu'un des moteurs avait des problèmes techniques et avait demandé la permission d'atterrir à Rumbek, selon la radio locale Miraya FM.

Ensuite, la tour a perdu la communication avec l'avion, a indiqué la radio.

M. Deng est le deuxième officier le plus gradé de l'ex- rébellion Mouvement de libération du peuples du Soudan (SPLM) à mourir dans un crash d'avion depuis la mort du fondateur du mouvement, John Garang, dans le crash de son hélicoptère dans le Sud Soudan le 31 juillet 2005, 21 jours à peine après qu'il eut prêté serment en tant que premier vice-président du pays.

M. Garang avait signé un accord de paix global avec le gouvernement de Khartoum le 9 janvier 2005, pour mettre fin à 21 années de guerre civile entre les régions nord et sud du pays, au cours de laquelle des millions de personnes ont été tuées.

Depuis, le gouvernement soudanais a rappelé peu à peu ses troupes du Sud Soudan, qui ont quitté cette une région, l'une des plus pauvres du Soudan mais riches en pétrole, sous le contrôle du gouvernement du Sud Soudan.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Les six grandes puissances d'accord pour présenter une nouvelle offre à l'Iran

 Le bilan du double attentat suicide dans le nord de l'Irak porté à 35 morts

 Bush demande au Congrès 770 millions de dollars pour l'aide alimentaire

 Les Etats-Unis ordonnent au Bélarus de fermer son ambassade à Washington

 Dix diplomates américains vont devoir quitter la Biélorussie

 Plus d'un millier d'Irakiens tués en avril
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.