Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 24.04.2008 08h17
Philippines : il n'y a aucune notification officielle malaisienne sur le retrait de ses soldats de maintien de la paix

Le gouvernement philippin a déclaré n'avoir reçu aucune notification du gouvernement malisien sur le retrait de son contingent de maintien de la paix dans la région de Mindanao, dans le sud des Philippines, a-t-on appris mercredi à Manille.

Rafael Seguis, sous-secrétaire philippin aux Affaires étrangères, a indiqué que son gouvernement respectera la décision de la Malaisie, mais qu'il souhaitait que cette dernière reconsidère sa décision, si les informations étaient authentiques.

Les soldats de maintien de la paix malaisiens, qui dirigent une Equipe internationale de la surveillance, se trouvent dans la région de Mindanao depuis 2004 pour surperviser l'accord de cessez- le-feu signé par le gouvernement philippin et le Front moro de libération islamique (MILF).

Le ministre malaisien des Affaires étrangères Rais Yatim a laissé entendre lundi que la Malaisie n'avait pas le projet d'envoyer d'autres troupes ou d'autres personnels dans la région de Mindanao une fois que l'actuel mandat de son équipe de surveillance prendra fin en septembre prochain.

Il n'a pas précisé les raisons d'un éventuel retrait puisque des officiels malaisiens menaçaient de retirer les soldats de maintien de la paix ces dernières années pour manque d'une apparente sincernité entre le gouvernement philippin et le groupe rébelle fort de 12.000 membres pour signer une accord de paix final.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Colombie : le parquet général ordonne l'arrestation d'un cousin du président Uribe

 Un responsable américain nommé directeur du bureau de l'envoyé du quartette pour le M-O

 Allemagne/Egypte : création d'un comité directeur pour renforcer les relations bilatérales

 La Serbie nettoie les déchets à l'uranium appauvri du bombardement de l'OTAN en 1999

 Les Etats-Unis souhaitent réaliser des progrès dans le nouveau cycle de négociations avec la RPDC

 Les Etats-Unis imposent des sanctions contre un groupe rebelle colombien
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.