Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 22.04.2008 09h43
L'impasse du cycle de Doha et la crise du "subprime" déplorés lors d'une réunion ministérielle du G77 et de la Chine à Accra

Une réunion ministérielle du Groupe des 77 et de la Chine, qui a eu lieu dimanche à Accra (Ghana) en marge de la 12ème session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), a déploré l'impasse des négociations commerciales du cycle de Doha et la crise du " subprime".

"Nous sommes particulièrement préoccupés par le fait que les négociations du cycle de Doha au sein de l'OMC n'ont pas répondu jusqu'ici aux attentes des pays en développement", indique une déclaration rendue publique après cette réunion.

"Tous les membres de l'OMC doivent soutenir et réitérer leur engagement à promouvoir un système commercial multilatéral ouvert, équitable, basé sur les règles, prévisible, non-discriminatoire et favorable au développement", souligne la déclaration.

Le cycle de Doha, poursuit la déclaration, doit améliorer les règles multilatéraux en éliminant les asymétries et en renforçant l'équité du système commercial multilatéral, et dissiper toutes les formes de subventions à l'exportation.

Les participants à cette réunion ont demandé aux pays développés de supprimer au plus tôt les subventions à la production et à l'exportation de coton, en tenant compte surtout des soucis des producteurs de coton africains.

Quant à la crise du "subprime", les responsables présents à cette rencontre craignent que les turbulences financières n'aient des impacts négatifs sur les pays en développement. Ils ont proposé d'établir une nouvelle architecture financière internationale garantissant la participation de tous les pays en développement.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 2e LEAD L'Ethiopie rompt ses relations diplomations avec le Qatar

 Arrivée du numéro 2 de l'AIEA en Iran pour des négociations sur le nucléaire

 Libération de 2 officiels de l'ONU enlevés en zone tribale pakistanaise

 Ban Ki-moon exhorte à faire aboutir le cycle de Doha

 Irak: environ 40 miliciens chiites tués par les forces gouvernementales

 Paraguay : l'ancien évêque Lugo remporterait la présidence
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.