Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 21.04.2008 15h59
Ban Ki-moon exhorte à faire aboutir le cycle de Doha

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé son souhait, à Accra, que les négociations commerciales multilatérales du cycle de Doha aboutissent.

"J'entends au minimum permettre aux pays à faible revenu d'exporter leurs biens et services agricoles et non agricoles sur des marchés nouveaux et importants", a déclaré M. Ban lorsqu'il s'est adressé à la 12ème session de la 12ème session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement ( CNUCED XII), ouverte dimanche dans la capitale du Ghana.

La conférence de six jours a pour thème "Perspectives et enjeux de la mondialisation pour le développement".

Pour le secrétaire général de l'ONU, la première fonction de tout gouvernement est de nourrir sa population et il faut rester sourd aux sirènes du protectionnisme.

Les marchés internationaux des céréales doivent rester libres et fonctionner sans entrave, et les guerres protectionnistes qui s'engagent sur les marchés des denrées alimentaires ne profitent, à long terme, à personne, a-t-il souligné.

Il a exhorté les pays les plus riches à revoir leurs politiques de subventions agricoles.

Evoquant la flambée des prix des denrées alimentaires, M. Ban a averti que ce "tsunami" de la faim n'est pas l'événement d'un jour et qu'il va poursuivre sa course et risque de provoquer des dégâts dévastateurs cette année.

A long terme, il faut augmenter la production agricole, et, selon les experts, il n'y a aucune raison pour que l'Afrique ne connaisse pas une "révolution verte", a dit le secrétaire général de l'ONU.

Il s'est ainsi réjoui de l'intention de la Banque mondiale d'augmenter l'enveloppe des crédits agricoles versés à l'Afrique pour la faire passer de 400 à 800 millions de dollars en 2009, ce qui constituera la première étape du " New Deal " approuvé par les Etats membres des institutions de Bretton Woods lors de leur dernière réunion de printemps.

Selon lui, l'ONU doit se pencher sur la façon de remplacer l'aide alimentaire classique par une aide à la production alimentaire, afin de renforcer les capacités locales et nationales dans le domaine de l'agriculture.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Irak: environ 40 miliciens chiites tués par les forces gouvernementales

 Paraguay : l'ancien évêque Lugo remporterait la présidence

 Le commerce franco-chinois ne sera pas affecté par le boycott des produits français selon le MAE de France

 L'UIP appelle les députés du monde à prendre plus de responsabilités pour la paix et la la sécurité

 Bush n'est pas d'accord avec les critiques sur le dossier du nucléaire de la RPDC

 Le président sud-coréen entame une visite au Japon
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.