Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 18.03.2008 10h25
Téhéran condamne les accusations portées par l'UE contre les élections législatives iraniennes

L'Iran a condamné fermement lundi les dernières accusations "injustes" formulées par l'Union Européenne (UE) sur les élections législatives dans la République islamique, ont rapporté les media étatiques.

Alors que les résultats officiels finaux des élections n' avaient pas encore été rendus public par les officiels iraniens, il est surprenant que la présidence tournante de l'UE ait pu évaluer les élections et publier un communiqué à ce sujet, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini, dans un communiqué.

Dans la nuit de samedi, la présidence slovène de l'UE a qualifié la disqualification des candidats lors des élections générales de "violation grave" des normes internationales, précisant que les élections législatives n'étaient "ni justes ni libres ».

En réponse, M. Hosseini a rétorqué: "Les élections ont été menées dans une atmosphère entièrement saine et pacifique, avec une participation massive de tous les Iraniens et basées sur la Constitution du pays et des lois respectives.»

"L'UE doit reconsidérer son approche injuste et non constructive envers l'Iran," a déclaré le porte-parole, et d' indiquer que "le peuple iranien n'oubliera jamais ces mesures interventionnistes."

La participation aux élections législatives s'est élevée à plus de 65 %, selon le ministère iranien de l'Intérieur, en charge de l' organisation des élections.

Cependant, selon certains media officiels iraniens, il y avait à l'origine 7 600 candidats, mais près de 1700 n'ont pas eu le droit de se présenter aux élections, le Conseil des gardiens de la Révolution islamique décrétant qu'ils n'étaient pas assez "fidèles " à l'Islam et à la Révolution.

D'après les derniers résultats partiels, les conservateurs ont remporté une majorité absolue dans le prochain parlement, avec au moins 163 sièges sur 290.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 L'Union européenne réitère le maintien de son intérêt à accompagnerle Togo dans la réconciliation nationale

 Télévision mobile : le DVB-H désormais sur la liste des normes de l'UE

 Sécheresse : l'UE décide d'allouer 30 millions d'euros à la Corne de l'Afrique

 La Croatie, le premier pays candidat à participer au programme MEDIA 2007 de l'UE

 Medvedev : il existe des opportunités pour le développement des relations russo-américaines

 Rencontre entre la Russie et les Etats-Unis sur le bouclier anti-missile
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.