Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 16.11.2007 08h11
Le "statut neutre" du Kosovo impopulaire pour Belgrade et Pristina

Le "statut neutre" proposé par la Troïka pour le Kosovo est jugé impopulaire aussi bien par Belgrade que par Pristina, le premier estimant que cette province est une partie indivisible de son territoire, le dernier souhaitant obtenir l'indépendance.

Le ministre serbe pour le Kosovo-Metohija, Slobodan Samardzic, a déclaré mercredi que le Kosovo ne pourrait pas avoir de "statut neutre" d'autant que la Serbie est concernée, parce qu'il est une partie intégrale et inaliénable de son territoire, alors que le président kosovar, Fatmir Sejdiu, a affirmé que tout statut proposé n'envisageant pas l'indépendance du Kosovo est inacceptable pour Pristina.

Le représentant de l'Union européenne au sein de la Troïka, qui chapeaute les négociations entre Serbes et Kosovars albanais, l'Allemand, Wolfgang Ischinger, a préconisé un "statut neutre" pour le Kosovo afin de normaliser les relations entre Pristina et Belgrade.

"L'idée d'un statut neutre de M. Ischinger pour le Kosovo est basée sur un accord de 1972 entre deux Etats indépendants allemands et son idée va directement à l'encontre de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Onu", a estimé le ministre serbe.

Le président kosovar a déclaré que la position de Pristina est bien connue. "Nous n'accepterons aucune solution à l'exception de l'indépendance du Kosovo".

Le Kosovo, province serbe, est placé sous l'administration onusienne depuis 1999. Les Albanais majoritaires exigent l'indépendance de la région, mais la Serbie ne lui accorde qu'une large autonomie.

Les négociations entre Serbes et Albanais kosovars, engagées sous les auspices de la Troïka (Union européenne, Etats-Unis, Russie) n'ont abouti jusqu'à aujourd'hui à aucun résultat.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La résolution du statut du Kosovo ne doit pas être reportée (officiel hongrois)

 Le nouveau cycle de négociations sur le statut du Kosovo se termine sans faire de progrès

 Statut du Kosovo : la délégation serbe propose de s'inspirer du modèle de Hong Kong

 Le ministre serbe des A.E. appelle au compromis sur le Kosovo

 La France appelle les Kosovars "à l'esprit de compromis" sur le statut de Kosovo

 La Serbie n'acceptera jamais l'indépendance du Kosovo

 La Serbie proposera une solution acceptable pour toutes les parties au problème du Kosovo

 La Serbie dénonce la tentative des Etats-Unis reconnaître l'indépendance du Kosovo

 Solana: l'UE est déterminée à rester unie sur la question du Kosovo

 L'envoyé de l'ONU se dit pessimiste quant aux nouvelles négociations sur le Kosovo
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.