Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 20.10.2007 10h37
La Russie refuse d'extrader le fils de l'ancien président kirgiz

Vendredi, la Russie a refusé la demande du Kirgizstan d'extrader Aidar Akayev, fils de l'ancien président kirgiz Askar Akayev, qui a été renversé lors de la " révolution des tulipes" en 2005, ont rapporté les agences de presse.

Le bureau du procureur général de la Russie a confirmé avoir rejeté la demande d'extradition d'Aidar Akayev, condamné avec cinq chefs d'inculpation dans son pays natal, a rapporté l'agence de presse Interfax.

"Il est vrai que, s'appuyant sur une convention internationale, pour la sécurité et la souveraineté de la Fédération russe, le bureau du procureur général russe a fait savoir au Kirgizstan son refus d'extrader Aidar Akayev," a rapporté Interfax citant un porte-parole du bureau.

Aidar Akayev a été déchu de son siège au parlement en octobre dernier, un an et demi après que lui et son père eurent fui le pays. Sa soeur, Bermet Akayeva, a également été accusée d'obstruction à la justice et d'outrage à la cour.

L'ancien président, qui a quitté la Russie, et sa famille ont été accusés de corruption au cours de la décennie de pouvoir de M. Akayev.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le Premier ministre russe visite la Biélorussie pour stimuler les relations économiques

 Le président français en visite aux Etats-Unis le mois prochain

 Roh: les négociations de paix permanente dans la péninsule coréenne devraient impliquer quatre pays

 Fukuda et Poutine prêts à résoudre le conflit territorial des îles Kouriles

 Le président camerounais Paul Biya attendu à Paris le 26 octobre

 Le sommet européen informel de Lisbonne se clôture avec un accord sur le nouveau traité
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.