Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 14.10.2007 10h23
OCDE: beaucoup d'efforts à faire dans la lutte contre les fraudes fiscales

Certains pays et centres finanicers off shore ne respectaient toujours pas les normes internationales en matière de lutte contre les fraudes fiscales malgré des progrès réalisés ces dernières années, selon les études publiées vendredi par l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE).

L'OCDE cite trois pays (Autriche, Luxembourg et Suisse) et un certain nombre de centres financiers off shore comme Chypre, le Liechtenstein, Panama et Singapour, qui maintiennent des restrictions importantes à l'accès aux renseignements bancaires à des fins ficales.

En outre, plusieurs centres financiers off shore, qui se sont engagés à appliquer les normes en matière de transparence et d'échange effectif de renseignements élaborées par le Forum mondial sur la fiscalité, ne respectent pas ces engagements, a déclaré l'Organisation dans un communiqué.

"Aucun pays, ni petit groupe de pays ne peut régler par lui- même le problème des pratiques ficales dommageables", a commenté Paolo Ciocca, président du Comité des affaires fiscales de l'OCDE et co-président du Forum mondial sur la fiscalité.

"Il s'agit là d'un problème mondial qui appelle une réponse mondiale. C'est cet objectif que l'OCDE souhaite réaliser en coopération avec les centres financiers partenaires", a-t-il ajouté.

L'OCDE appelle donc les pays qui n'ont pas fait appliquer les normes à agir dès maintenant. "L'heure est venue", a déclaré M. Ciocca.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La production industrielle en hausse dans l'Union européenne

 Les publications numériques menacent les livres classiques (enquête)

 Hospitalisation du ministre japonais des A.E.

 Entretiens Poutine-Rice sur des questions de défense

 L'adoption d'une résolution sur les Arméniens porte atteinte aux intérêts américains (PM turc)

 Dissolution du parlement croate pour les élections de novembre
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.