Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 06.10.2007 14h04
Washington propose de travailler avec Moscou sur un système de défense anti-missile en commun

Les Etats-Unis ont affirmé vendredi leur intention de travailler avec la Rusie pour développer un système de défense anti-missile en commun en vue de soulager les inquiétudes russes en ce qui concerne un plan américain de déploement de système anti-missile en Europe.

"La réponse au problème que vous avez posé, sérieusement, est de redéfinir le problème afin que la réponse soit le fait que nous, les Russes, et peut-être l'OTAN ou le Conseil OTAN-Russie puissions oeuvrer ensemble pour avoir un système commun ou un réseau en commun, qui serait bénéfique à la sécurité de chacun et répondrait aux soucis russes en matière de sécurité", a précisé l'assistant du secrétaire d'Etat américain Daniel Fried, lors d'un point de presse au Département d'Etat.

"Si elle (Russie) faisait partie d'un système, elle serait beaucoup plus confiante qu'il n'est pas dirigé contre elle", a mis en avant M. Fried.

"Si les Russes sont préoccupés, pour une raison ou pour une autre, par dix missiles non armés en Pologne, comme une menace, laissons en discuter. S'ils sont préoccupés par le fait que le premier déploiement de missiles en Pologne puisse être suivi d'autres choses, nous pouvons discuter des moyens de traiter ces soucis", a renchéri M. Fried.

Les Etats-Unis envisagent d'installer des intercepteurs de missiles en Pologne et des unités de radars en République tchèque dans le cadre d'un projet d'élargissement du système de défense anti-missile en Europe.

La Russie y a exprimé sa ferme opposition, alors que les Etats- Unis ont expliqué que leur système visait les Etats et groupes au Moyen-Orient, qui cherchent à posséder des armes de destruction massive, et non contre la Russie.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Les Iraniens expriment leur soutien aux Palestiniens pour fêter la Journée internationale de Jérusalem

 Plus de 70% des Français constatent déjà la "rupture"

 Pakistan : la Cour suprême refuse d'ajourner la présidentielle

 Chine : le président du Parlement européen juge "important" le 17e Congrès du PCC

 Rice attendue au Moyen-Orient pour préparer une conférence de paix

 Le président sud-coréen espère que la déclaration commune servira de base à des échanges inter-coréens à venir
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.