Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 01.08.2007 16h01
La Corée du Sud salue l'adoption par le Congrès américain de la résolution sur les "femmes de réconfort"

Le bureau présidentiel de Corée du Sud a salué mardi l'adoption par le Congrès américain de la résolution condamnant l'esclavagisme sexuel imposé aux femmes par le Japon pendant la Seconde guerre mondiale et demandant au Japon de se réconcilier avec ses voisins asiatiques par une "vision honnête de l'histoire".

La résolution devrait offrir une chance au gouvernement japonais de changer son attitude envers l'histoire, a estimé le porte-parole du bureau présidentiel Cheon Ho-seon lors d'un briefing.

"Le gouvernement japonais doit être bien conscient que la meilleure manière de parvenir à la réconciliation est d'adopter une vision honnête de l'histoire. Nous pouvons être de très bons voisins", a dit Cheon, ajoutant : "nous attendons un changement d'attitude de la part du gouvernement japonais".

Le Congrès américain a approuvé lundi la résolution 121 qui demande au Japon de "formellement reconnaître (les faits), de demander pardon et d'accepter sa responsabilité historique de façon claire et univoque", concernant la réduction en escalvage sexuel de jeunes femmes pendant la guerre.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Etats-Unis : La chambre des représentants votent un projet de loi relatif aux "femmes de réconfort"
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.