Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Plan du Site Aide Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS
 Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)

 Radio Chine Internationale

 Centre d'Information et d'Internet de Chine

 Beijing Information

 Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 10:11
Le président d'Airbus lance la journée de présentation de l'A380

Noël Forgeard, président d'Airbus, a lancé mardi martin à Toulouse la journée de présentation officielle de l'avion géant A380 en présence des dirigeants des 14 compagnies clientes .

M. Forgeard a rappelé le chemin parcouru depuis la décision de lancer ce programme d'avion géant, en décembre 2000, grâce au travail de milliers d'ingénieurs, à la collaboration des motoristes et des compagnies aériennes.

Il a ensuite passé la parole aux présidents des compagnies clientes, en commençant par les deux "pionniers" de l'A380, Singapore Airlines et Emirates.

Singapore Airlines recevra le premier A380 à la mi-2006, doté de moteurs Rolls Royce. De son côté, la compagnie Emirates sera la première à recevoir des avions équipés des moteurs américains d'Engine Alliance (General Electric et Pratt et Whitney) .

Pour le responsable d'Emirates, Cheik Hamed Bin Saeed Al Maktoum, principal client à ce jour de l'A380 avec 45 commandes fermes, "l'existence de cet appareil est particulièrement importante pour faire face à la croissance du trafic en raison de la restriction des créneaux d'atterrissage et de décollage".

Selon lui, les nouvelles installations de l'aéroport de Dubaï permettront à la compagnie de transporter 75 millions de passagers grâce à sa nouvelle flotte d'A380.

De son côté, Chew Choon Seng, de Singapore Airlines, a également souligné "la chance que représentait le projet d'Airbus lorsqu'il s'appelait encore A3XX en matière de trafic du fait de la pénurie de créneaux".

"Nous avions trois critères : disposer d'une capacité de 25% supérieure, pouvoir faire des distances longs courriers permettant de relier Londres à Hong Kong ou Singapour à Los Angeles, réaliser une économie de 15% par siège par rapport aux avions que nous avions testés", a-t-il rappelé.

Le responsable de Singapore Airlines a ajouté que sa compagnie avait "fait confiance à Airbus en commandant dix appareils et en prenant dix options. Nous sommes très enthousiastes d'être les premiers à recevoir l'A380 et à réaliser les premiers vols commerciaux intercontinentaux dès 2006".

A380, le plus gros avion civil du monde, est fruit d'une coopération exemplaire de quatre pays d'Europe ayant uni leurs efforts pour concurrencer l'Américain Boeing sur le terrain des gros porteurs longs courriers.

Autour du président français Jacques Chirac, entouré du chancelier allemand Gerhard Schroeder, des Premiers ministres britannique et espagnol Tony Blair et José Luis Rodriguez Zapatero, 5.000 invités assisteront à un véritable "show" sur le site Aéroconstellation du constructeur, à Blagnac.

Tous découvriront les dimensions impressionnantes de ce mastodonte à deux ponts, d'une envergure de 80 mètres, pour une longueur de 73 mètres et une hauteur de 24 mètres.

L'appareil dévoilé est le prototype numéro un de la série des avions d'essais, dont les trois autres exemplaires sont en cours de finition.

Il arborera pour l'occasion sur sa dérive les nouvelles couleurs d'Airbus, présentées comme un changement symbolisant "le début d'une nouvelle ère".

2000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés pour assurer la sécurité des personnalités, et d'importants problèmes de circulation sont attendus toute la journée à Toulouse.

L'A380 brise le monopole du Boeing 747 sur le marché des super-jumbo, et peut lui donner un avantage durable sur son rival historique en transportant 555 personnes en trois classes sur 15. 000 km et plus de 800 passagers en configuration charter.

L'A380, "avion superlatif" selon Gérard Blanc, vice- président d'Airbus, représente un pari économique majeur pour l'avionneur et ses actionnaires, le géant européen EADS et le britannique BAE Systems, qui ont investi plus de 10 milliards d'euros sur ce projet.

Airbus a pour l'instant en carnet 139 commandes fermes pour son A380, de 13 transporteurs aériens. Un quatorzième, le groupe de messagerie américain UPS, a annoncé il y a une semaine son intention d'acheter 10 appareils cargo, et le groupe table sur deux nouveaux clients en 2005, en espérant notamment une commande chinoise.

EADS compte atteindre en trois ans le point d'équilibre financier, évalué à 250 appareils vendus, à un prix catalogue compris entre 263 et 286 millions de dollars.

(xinhua)



Adresse email du destinataire


 A380: Chirac salue "une grande réussite pour l'Europe"
Copyright © 2000-2004 Tous droits réservés.