Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 13.03.2012 13h16
Des sessions pas comme les autres

En tant qu'étranger, vivant depuis quelques années à Beijing, on ne peut ignorer l'importance de l'Assemblée populaire du Peuple (APN, l'organe législatif) et de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC, l'organe consultatif), à l'occasion des deux sessions annuelles chinoises du mois de mars pour définir les grandes lignes économiques et sociales du pays.

Cette année, la cinquième session de la 11ème APN de ce mois de mars 2012, revêt une importante particulière. En effet, c'est le dernier grand rendez-vous politique avant la transition prévue à l'automne prochain avec le renouvellement du personnel politique et du numéro un du parti.

Depuis que la Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale, l'opinion internationale et les médias étrangers, même si cela reste encore faible, commencent petit à petit à attacher plus d'importance au système politique chinois. Plusieurs spécialistes tentent de déchiffrer et percer le mystère de ce système. Comment est gouverné ce pays et comment cela se passe t-il, qui sont ces parlementaires, que font-ils ? L'Assemblée populaire nationale est en fait un système politique démocratique, s'étant adapté à la réalité chinoise et qui explique la stabilité et le développement du pays.

Au cours de ce mois de mars, plus de 3000 journalistes chinois et étrangers se sont retrouvés aux différents points de presse organisés au cours des deux sessions. Cette année, plus particulièrement, beaucoup s'interrogent quant à la direction que va prendre l'économie chinoise et certains prennent enfin conscience de l'impact que pourrait avoir dans le monde, les futures mesures et décisions prises par le pays du Milieu.

Du côté de l'Europe, plusieurs dirigeants espèrent l'aide de la Chine pour aider à résoudre le problème de la crise de l'euro. Le pays du Milieu va-t-il investir dans des entreprises européennes plutôt que dans des obligations d'État ? Des mesures pour freiner ses exportations ? ...

Au niveau politique, l'internet a aussi son rôle à jouer aujourd'hui. Le Weibo (signifiant micro-blog en chinois) entre autres, est devenu pour tous un outil indispensable et de nombreux députés reconnaissent s'y connecter chaque jour pour être à l'écoute et relayer les doléances du peuple. En 2012, des réformes proposés à l'ANP se sont inspirés de certaines revendications et messages des internautes. Avec les sujets de la vie quotidienne qui préoccupent et attirent le plus l'attention : La hausse des prix, la santé, les prix de l'immobilier, la fiscalité, l'éducation, l'emploi, l'environnement et développement durable, la lutte contre la corruption ...

Parmi les parlementaires, des célèbrités et stars siègent également au parlement, prenons l'exemple du célèbre réalisateur Zhang Yimou, qui pour alerter sur la situation critique du 7ème art, vient de proposer une véritable baisse du tarif du ticket de cinéma. Quand on sait, qu'une place de cinéma dans les grandes villes chinoises coûte entre 6 et 12 euros (50 à 100 yuans), un prix excessif et accessible qu'à une certaine catégorie de la population.

C'est vrai que le système n'est pas parfait loin de là et qu'il reste des inégalités, mais chaque année les deux sessions progressent pas à pas dans la mise en place des réformes et ainsi continuer de hausser le niveau de vie du peuple chinois .

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 13 mars
Sélection du Renminribao du 13 mars
Les dépenses militaires de l'Asie
Publication de la « liste noire de la pratique des pots-de-vin » : peut-elle vraiment freiner et empêcher la corruption ?(Dialogue)
La diplomatie : parfois il faut avoir l'audace et la sagesse de « prendre le devant »