Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 09.09.2011 12h33
Il faut combattre les causes du terrorisme

Alors que les Etats-Unis et le reste du monde se préparent cette semaine à commémorer le 10e anniversaire des attaques du 11 septembre 2001 sur les Etats-Unis, deux attaques terroristes qui ont eu lieu en Inde et au Pakistan mercredi viennent de renforcer le constat que le monde n'est pas plus sûr qu'il y a dix ans, et que l'humanité fait toujours face à la tâche immense de débarrasser le monde du fléau du terrorisme.

Au Pakistan, deux kamikazes ont tué plus de vingt personnes dans une attaque à la bombe contre la résidence du directeur adjoint des Gardes Frontières dans la ville de Quetta. Les Talibans ont revendiqué la responsabilité de cette attaque. Tandis qu'en Inde, un groupe de militants de l'Asie du Sud lié à Al Qaida a revendiqué la responsabilité de l'attaque à la valise piégée déposée à l'extérieur de la Cour Suprême de New Delhi, qui a tué au moins 11 personnes et en a blessé 76 autres. Cet attentat a été décrit comme la plus grave des attaques terroristes contre le pays depuis qu'un groupe de militants a perpétré une série d'attaques coordonnées qui avaient fait plus de 164 morts et plus de 300 blessés à Bombay en 2008.

Ces crimes chargés de haine contre des personnes innocentes montrent qu'il est clair comme de l'eau de roche que le mécanisme du terrorisme international est toujours actif. Par conséquent, bien que le chef d'Al Qaida Oussama Ben Laden ait été tué par les forces spéciales américaines près de la capitale du Pakistan en mai dernier, le combat contre le terrorisme continue.

Les attaques du 11 septembre ont laissé des traces profondes, pas seulement par rapport aux mesures de sécurité renforcées mises en place dans les pays occidentaux, qui ont empiété sur la vie privée et même les droits de l'homme ; elles ont aussi provoqué une escalade de l'animosité entre le monde musulman et l'Occident.

Les guerres menées en Irak et en Afghanistan par les Etats-Unis et présentées comme une partie de leur guerre contre le terrorisme, ont provoqué d'énormes pertes en vies humaines et n'ont seulement réussi qu'à exacerber la fracture entre les musulmans et l'Occident.

Tout en se souvenant des victimes des attaques du 11 septembre, le monde devrait aussi réfléchir sur les vies perdues du fait de ces actions militaires et d'autres attaques terroristes, et songer au fait que la force militaire seule a peu de chances de mettre fin au terrorisme. Les conflits et les troubles sont le lit du terrorisme. Et la pauvreté et l'arriération en sont son terreau.

Pour extirper les racines du terrorisme, la communauté internationale devrait faire des efforts conjoints pour soulager les tensions régionales et mondiales, éradiquer la pauvreté et promouvoir la coopération et la réconciliation. Il faudra pour cela des mesures économiques, sociales et politiques coordonnées.

Il faudra aussi parvenir à un consensus sur le fait que le combat contre le terrorisme et la protection de la vie et des biens des gens sont la responsabilité de tous.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Premier ministre chinois participera au Forum de Davos d'été 2011 à Dalian
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience