Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 09.05.2011 14h00
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme

Depuis l'action qui a abouti à la mort de Ben Laden, l'opinion publique mondiale a émis des vues différentes sur le rôle du Pakistan dans cette action. L'opinion publique américaine a commencé de nouveau à évaluer les relations américano-pakistanaises. Depuis le 5 avril, le Congrès américain a tenu des séances d'audition consécutives sur les problèmes du Pakistan et de l'Afghanistan. Du côté pakistanais, les autorités militaires de ce pays ont aussi organisé une réunion spéciale sur l'influence de l'action surprise lancée par les troupes américaines.

L'opinion publique américaine a des doutes sur deux points : puisque Laden s'est réfugié longtemps au Pakistan, est-ce que ce pays en était au courant ou même lui a offert un asile ; dans le futur, les Etats-Unis auront-ils encore besoin de coopérer avec le Pakistan dans la lutte anti-terrorisme. Cette action qui a abouti à la mort de Laden semble montrer qu'avec leur acte unilatéral, les Etats-Unis peuvent aussi réaliser leur objectif.

Leon Panetta, directeur de la CIA, a dit que le Pakistan n'était au courant d'aucun détail de cette action spéciale, parce que la partie américaine avait peur que la partie pakistanaise ne révèle quelques informations. Asif Ali Zardari, Président pakistanais, y a réagi dans son article publié sur le journal américain Washington Post, disant que la critique américaine du Pakistan est sans fondement.. Un groupe consultatif pour la défense américano-pakistanaise, qui tient des réunions à Washington, a publié une déclaration commune selon laquelle « des actions anti-terroristes, qui avaient pour cible Laden, montrent l'importance de la coopération américano-pakistanaise en matière de lutte anti-terrorisme».

Ces voix différentes reflètent le manque de confiance sur le plan stratégique et une grave divergence de vues sur le problème anti-terrorisme entre les deux pays. Cette fois-ci, l'action unilatérale américaine a placé le Pakistan dans une situation très embarrassante : il serait suspecté d'avoir toléré une intrusion américaine sur son territoire, son espace aérien et sa souveraineté, s'il reconnaît avoir aidé l'action américaine et cela pourrait susciter des actes de représailles de la part d'Al-Qaida. S'il ne reconnaît pas, les contradictions stratégiques et les vues divergentes entre les deux pays sur le plan anti-terroriste pourraient être révélées dans toute leur nudité.

A vrai dire, les Etats-Unis doivent porter une appréciation juste et objective sur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme et les énormes sacrifices qu'il a consentis. En 10 ans, le Pakistan a tué et arrêté plus de 400 membres d'Al-Qaida dont plusieurs personnes suspectées des attaques du « 11 septembre ». Et le nombre de policiers et militaires qui ont donné leur vie à cet effet a dépassé 3 000. Les pertes économiques, directes et indirectes, subies par le Pakistan ces 10 dernières années se sont élevées à 100 milliards de dollars, ce qui a dépassé de loin l'aide américaine de plus de 20 milliards de dollars que les Etats-Unis lui ont fournie durant cette période. Depuis 2004, des avions américains sans pilote ont effectué des bombardements sur les régions tribales du Pakistan. Bien qu'ils aient tué plus de 1 000 terroristes, ces bombardements ont causé d'importantes pertes en vie humaine aux civils pakistanais. En tant que pays en première ligne sur le front de la lutte anti-terrorisme, la contribution du Pakistan ne peut pas être effacée.

Après la mort de Laden, les milieux politiques et les chercheurs des sciences sociales aux Etats-Unis ont ouvertement discuté du rôle du Pakistan dans la lutte anti-terrorisme. Ils ont insisté pour lancer unilatéralement des opérations spéciales et la tactique de « liquidation ciblée ». Cependant, cela comporte un grand danger. Si les Etats-Unis maintiennent le recours unilatéral à la force, au mépris du droit international et de l'intégrité de la souveraineté et du territoire d'autres pays, cela pourra entraîner une suite sans fin de conséquences désastreuses.

En juillet prochain, les Etats-Unis réduiront graduellement leurs troupes en Afghanistan et pourraient accélérer la réduction de leur présence stratégique au Pakistan et en Afghanistan. Le Pakistan jouera encore un grand rôle dans le maintien de la sécurité de la région comme dans la lutte anti-terrorisme internationale. Les Etats-Unis doivent aider le Pakistan à maintenir sa stabilité politique et à rétablir son économie pour éliminer le terreau de la terreur et de l'extrémisme. Et cela, à la condition préalable de respecter la souveraineté de ce pays.





Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Où en est la situation de la sécurité alimentaire en Chine ?
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden