Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 18.02.2011 16h50
Le monde a besoin de la technologie chinoise de train à grande vitesse

A l'heure actuelle, le kilométrage des lignes ferroviaires à grande vitesse en Chine a atteint 8 358 km (celles à Taiwan ne sont pas comprises) et un réseau de lignes ferroviaires à grande vitesse d'une longueur totale de plus de 10 000 km est en cours de construction dans le pays. Le train chinois à grande vitesse a établi un record mondial de vitesse à 486,1 km. Le développement rapide du train à grande vitesse a non seulement changé le mode de transport traditionnel en Chine, amélioré les conditions de déplacement et la qualité de vie des habitants, mais aussi a déclenché un nouvel essor de construction de lignes ferroviaires à grande vitesse dans le monde.

En décembre dernier, la 7e conférence mondiale de ligne ferroviaire à grande vitesse s'est tenue à Beijing. C'était la première conférence consacrée à ce sujet tenue ailleurs qu'en Europe. Plus de 50 pays dont les Etats-Unis, la Russie, le Brésil et le Venezuela ont explicitement exprimé leur intention de coopérer avec la Chine dans la construction de chemins de fer à grande vitesse.

Face à l' « arrivée du train chinois à grande vitesse sur le marché mondial », des éloges, des doutes et des craintes se sont fait entendre dans le monde. La « diplomatie, la politique, même la menace des lignes ferroviaires à grande vitesse » sont autant de propos inamicaux.

En fait, les craintes sont inutiles. De même que les chaussures et les chapeaux chinois exportés, l' « arrivée de la technologie chinoise de construction de ces lignes ferroviaires » est un acte commercial régi par le marché. On ne doit pas la lier à la diplomatie, ni à la politique. Du point de vue mondial, le développement mondial a besoin de la technologie chinoise en la matière. Le train à grande vitesse joue un rôle incomparablement actif pour stimuler le développement économique, le développement industriel, la promotion des échanges régionaux comme l'amélioration des conditions de vie de la population. Ainsi, les pays développés et les pays en développement manifestent tous un vif intérêt pour le train à grande vitesse.

Selon les programmes des pays concernés, on prévoit qu'en 2020, le kilométrage total des lignes ferroviaires à grande vitesse dans le monde dépassera 50 000 km et d'ici 10 ans, ce kilométrage augmentera de plus de 30 000 km. Les investissements directs dans ce domaine dépasseront 1 100 milliards de dollars. Il existe donc une grande opportunité de développement sur le marché mondial dans ce domaine. En tant que nouveau membre de la « grande famille mondiale de la construction de ces lignes ferroviaires », la Chine pourra fournir sa riche expérience aux autres pays. Ses lignes ferroviaires à grande vitesse de qualité, de coût faible et de forme diversifiée contribueront à l'élévation du niveau technologique mondial. Ainsi, l' «arrivée du train chinois à grande vitesse » apportera au monde prospérité et progrès, mais non une menace.

Certes, le chemin ne sera pas sans à-coups. Nous devons connaître à fond la situation économique des pays importateurs, les tendances de consommation, la configuration géographique, le contexte historique, la culture nationale ainsi que les us et coutumes des pays et régions concernés. Il faut se préparer à faire face à toutes les difficultés et à tous les défis possibles dans la construction.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Il n'est pas exact de dire que la Chine a établi un record du monde de vitesse ferroviaire...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?